VOTE | 466 fans

The Walking Dead
#102 : Tripes

Rick, sans le savoir, met en danger un groupe de survivants et se retrouve en confrontation avec les morts-vivants. Le groupe ne cesse de subir des altercations, de s'accuser violemment tandis que Rick doit faire face à un ennemi bien plus dangereux que les morts-vivants.

*****

Captures de l'épisode

Popularité


4 - 6 votes

Titre VO
Guts

Titre VF
Tripes

Première diffusion
07.11.2010

Première diffusion en France
27.03.2011

Vidéos

Promo d'Espagne (VS)

Promo d'Espagne (VS)

  

Photos promo

Gleen (Steven Yeun) trouve son chemin dans les égouts

Gleen (Steven Yeun) trouve son chemin dans les égouts

Rick menace Merle

Rick menace Merle

Rick Grimes est joué par Andrew Lincoln

Rick Grimes est joué par Andrew Lincoln

Glenn est plus malin que les rôdeurs

Glenn est plus malin que les rôdeurs

Les rôdeurs ont arrêté la voitures du groupe

Les rôdeurs ont arrêté la voitures du groupe

Rick pointe son flingue sur Merle

Rick pointe son flingue sur Merle

Les zombies sont en chase

Les zombies sont en chase

Rick s'est mis des entrailles de zombies pour passer au travers

Rick s'est mis des entrailles de zombies pour passer au travers

Les rôdeurs essayent d'attraper Andrea et Rick

Les rôdeurs essayent d'attraper Andrea et Rick

Glenn tente d'échapper aux zombies

Glenn tente d'échapper aux zombies

Lori Grimes jouée par Sarah Wayne Callies

Lori Grimes jouée par Sarah Wayne Callies

Glenn Andrea et Jacquie aident T-Dog

Glenn Andrea et Jacquie aident T-Dog

Rick avec Andrea, Morales (Juan Gabriel Pareja) et Jacquie (Jerryl Prescott)

Rick avec Andrea, Morales (Juan Gabriel Pareja) et Jacquie (Jerryl Prescott)

Andrea (Laurie Holden)

Andrea (Laurie Holden)

Les zombies sont en marche

Les zombies sont en marche

Rick (Andrew Lincoln) et Glenn marchent à travers les zombies

Rick (Andrew Lincoln) et Glenn marchent à travers les zombies

Rick et ses compagnons se battent contre les rôdeurs

Rick et ses compagnons se battent contre les rôdeurs

Andrea est jouée par Laurie Holden

Andrea est jouée par Laurie Holden

Merle (Michael Rooker) tient T-Dog (Irone Singleton) en joue

Merle (Michael Rooker) tient T-Dog (Irone Singleton) en joue

Rick et sa hache combattent les zombies

Rick et sa hache combattent les zombies

Rick face aux rôdeurs

Rick face aux rôdeurs

Les réfugiés essayent de rester en vie

Les réfugiés essayent de rester en vie

Andrea pointe Rick avec son pistolet

Andrea pointe Rick avec son pistolet

Diffusions

Logo de la chaîne AMC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 07.11.2010 à 00:00
4.71m

Plus de détails

Réalisation : Michelle MacLaren
Scénario : Frank Darabont

Durée de l'épisode : 45 minutes 

Cast

  • Andrew Lincoln ... Rick Grimes
  • Jon Bernthal ... Shane Walsh
  • Sarah Wayne Callies ... Lorie Grimes
  • Laurie Holden ... Andrea Harrison
  • Jeffrey DeMunn ... Dale Horvath
  • Steve Yeun ...  Glenn Rhee
  • Chandler Grims ... Carl Grimes
  • Michael Rooker ... Merle Dixon
  • Emma Bell ... Amy Harrison
  • Andrew Rothenberg ... Jim
  • Juan Gabriel Pareja ... Morales
  • Irone Singleton ... T-Dog
  • Jeryl Prescott ... Jacquie

            Lori et Amy parlent des champignons qu’elles ont été cueillir. Amy demande comment connaître s’ils sont dangereux. Lori dit qu’il faut demander à Shane. Elle retourne dans les bois et prévient Dale.

            Dans les bois, elle entend des bruits de pas, de branches et pense que quelqu’un la suit. Quelqu’un met sa main sur sa bouche et la met à terre. C’est Shane. Lori sourit et lui avoue avoir eu peur. Ils s’embrassent et Shane demande s’ils ont assez de temps. Lori répond que oui. Ils s’embrassent. Alors qu’ils se déshabillent, Shane remarque l’alliance autour du cou de Lori. Cette dernière l’enlève et la pose à côté d’elle, tandis qu’ils se remettent à s’embrasser.

Générique

            A Atlanta, Rick est toujours dans le tank écoutant la voix d’un homme à la radio. Il informe qu’il a une arme et des munitions. Il trouve également une grenade, mais ne la mentionne pas. La voix lui dit que le tank est entouré et qu’il va devoir trouver un moyen de sortir, avant de le rejoindre dans l’allée. Rick attrape une pelle, souffle et sort du tank. Il plante la pelle dans le zombie. Il se précipite dans la rue, tirant sur les morts-vivants se trouvant sur son chemin. Il arrive dans l’allée, rejoignant l’homme de la radio. Ils se mettent à courir jusqu’à atteindre une échelle. Glenn grimpe, tandis que Rick tire sur les zombies autour de lui. Glenn lui crie de monter à son tour et Rick s’exécute. Ils atteignent une balustrade et se présentent. L’homme s’appelle Glenn. Tous deux se remettent à grimper à l’échelle et atteignent le toit.

            Sur le toit, Rick demande pourquoi il l’a sauvé et Glenn lui répond qu’il espère que quelqu’un aurait fait de même pour lui. Ils atteignent une échelle menant à l’intérieur du bâtiment et l’empreintent.

            Ils passent dans le bâtiment en courant. Glenn sort un talkie-walkie et avertit des personnes qu’il y a des morts-vivants dans l’allée. Ils descendent un escalier où deux zombies apparaissent. Deux hommes, Morales et T-Dog, sortent avec des combinaisons et des battes de baseball et s’occupent d’un zombie chacun. Glenn et Rick entrent dans la boutique, suivis ensuite de T-Dog et Morales.

            Dans le bâtiment, deux autres survivantes les attendent, Jacqui et Andrea. Cette dernière pointe une arme vers Rick et l’accuse de les avoir tués en tirant. Rick ne comprend pas et Morales l’informe qu’ils entendent et sont attirés par le bruit. Les zombies se mettent à grouiller devant la boutique, tentant d’entrer. Ils ont des cailloux en main et essayent de casser la vitre. Andrea demande ce qu’il fait là et Rick explique qu’il a vu un hélicoptère. Personne ne le croit et Morales demande à T-Dog d’essayer la radio pour contacter les autres. T-Dog dit qu’il n’a pas de signal. Ils entendent un coup de feu venant du toit et comprennent qu’il s’agit de Merle Dixon. Ils s’y rendent.

Sur le toit, Merle tire sur des zombies dans la rue avec un fusil de sniper. T-Dog lui crie dessus. Dixon rit et continue à tirer. T-Dog lui dit qu’il gaspille des balles alors qu’ils en ont déjà trop peu. Merle rit à nouveau et se met à faire des réflexions racistes à T-Dog, qui s’emporte. Ils commencent à se battre, alors que les autres tentent de les empêcher. Merle frappe la tête de T-Dog contre un tuyau et pointe une arme vers lui. Il ajoute qu’à partir de maintenant c’est lui le chef sauf si quelqu’un s’y oppose. Rick menotte Merle au tuyau et lui dit que les choses sont différentes. Le combat a lieu entre humains et zombies. Rick prend la drogue de Merle et la jette. Merle l’insulte.

Plus tard sur le toit, le groupe observe les zombies dans la rue. T-Dog a une faible signal sur la radio. Morales informe Rick qu’il y a des gens en dehors de la ville, mais qu’il n’existe pas de centre de réfugiés. Rick ajoute alors qu’il faut qu’ils trouvent une sortie. Morales dit que les rues ne sont pas sûres et Rick demande ce qu’il en est des égouts. Glenn ne voit pas de plaque d’égout dégagé. Jacqui les informe qu’il y a une entrée directe dans le bâtiment.

Dans le bâtiment, le groupe atteint le sous-sol et Glenn les informe qu’il s’agit de la seule entrée du bâtiment qui pourrait mener aux égouts. Il accepte d’y aller, mais avec Morales seulement, pendant qu’Andrea et Rick surveilleront les zombies à l’entrée car ils savent tirer et que Jacqui reste pour les avertir en cas de problème. Il descend alors avec l’échelle, suivi de Morales, tandis que Rick et Andrea se rendent dans la boutique.

Dans les égouts, Glenn et Morales avancent et croisent un rat, ce qui fait peur à Glenn.

Dans la boutique, Andrea s’excuse pour l’arme qu’elle a pointée vers Rick et il dit qu’il n’avait pas peur car la sécurité n’était pas retirée. Il lui montre comment faire et lui rend son arme. Elle le remercie.

Sur le toit, T-Dog tente de contacter les autres, ce qui énerve Merle qui a un mal de tête. T-Dog lui conseille d’être positif pour changer. Merle lui assure qu’il sera ravi de le devenir s’il le libère. T-Dog refuse.

Dans les égouts, Glenn et Morales atteignent une grille et se demandent s’ils peuvent la casser pour passer. Mais, Morales lui dit qu’il faudrait au moins une demi-journée et des outils adéquats. Ils aperçoivent un zombie qui mange un rat. Il tente de les attraper, ce qui fait faire un bond en arrière à Glenn et Morales.

Dans la boutique, Rick remarque qu’Andrea regarde des bijoux et s’approche d’elle. Andrea lui dit qu’un collier avec une sirène plairait beaucoup à sa sœur parce qu’elle adore tout ce qui est sirène, dragon… Rick demande pourquoi elle ne le prend pas et Andrea lui dit qu’un flic la regarde. Rick avoue que les règles ne s’appliquent plus dans ce monde. Les morts-vivants cassent la vitre de la première série de portes de la boutique et entrent, tentant de casser la deuxième série de portes. Rick et Andrea sont prêts à tirer. Glenn et Morales les rejoignent et informent qu’il n’y a pas d’issu.

Sur le toit, ils observent les lieux. Rick repère un camion sur un site de construction proche de leur localisation. Morales dit qu’ils n’arriveront jamais à l’atteindre. Glenn dit qu’il faut les distraire. Morales informe qu’ils voient, entendent et sentent. Andrea ajoute qu’ils sentent la mort, contrairement à eux.

Dans la boutique, Rick donne des accessoires et des combinaisons aux autres, qui disent que son idée est très mauvaise. Rick précise qu’ils n’ont pas le temps d’en trouver une autre. Ils sortent et prennent le cadavre d’un des deux zombies morts, l’emmenant dans la boutique.

Rick prend une hache tandis que le groupe met leur combinaison. Rick prend le portefeuille du zombie et informe les autres des détails de sa vie. Ils restent silencieux un moment, puis Rick se met à hacher le zombie. Les tripes dégoûtent tout le monde. Ils appliquent ensuite les tripes sur Rick et Glenn. Rick donne les clés de ses menottes à T-Dog pour qu’il aille libérer Merle.

Rick et Glenn sortent et passent près de plusieurs zombies sans être repérés. Ils passent sous un bus et sortent de l’autre côté, continuant à se faufiler parmi les morts-vivants qui ne remarquent que leur odeur de mort.

Sur le toit, le groupe entre et regarde Glenn et Rick. Merle demande ce qui se passe et T-Dog réessaie la radio. Le tonnerre commence à gronder. Merle comprend qu’ils sont dehors et remarque qu’il est parti avec la clé. T-Dog lui montre que c’est lui qui l’a.

Au camp, Dale répare sa caravane avec Jim. Shane joue avec Carl, sous le regard de Lori. La radio se met à grésiller et ils entendent la voix de T-Dog. Dale se précipite pour prendre la radio et tente d’établir le contact. Ils essaient de se parler, mais ils ne s’entendent pas bien. T-Dog leur dit qu’ils sont dans une boutique encerclés, avant que la radio ne coupe. Lori s’approche de Shane, qui comprend qu’elle veut y aller. Il refuse, ne voulant pas prendre de risque. Amy le traite parce que sa sœur est là-bas. Lori regarde Shane, qui ne cède pas, et suit Amy.

Dans la rue, Glenn et Rick sont toujours dans la rue n’arrivant pas à croire qu’ils arrivent à avancer sans se faire repérer. La pluie commence à tomber.

Sur le toit, le groupe les observe toujours et Morales espère que ce sera une petite pluie.

Dans la rue, la pluie commence à faire partir l’odeur de mort, ce qui attire l’attention des morts-vivants qui les regarde de manière plus agressive. Glenn demande si l’odeur part et Rick lui assure qu’elle reste, avant d’émettre un doute. Les morts-vivants se rendent finalement compte qu’ils sont en vie et l’un d’eux se lance à l’attaque. Rick lui plante une hache dans la tête et crie à Glenn de courir. Ils se précipitent alors dans la rue en courant et tuent quelques zombies au passage.

Sur le toit, Morales les encourage et espère les voir réussir.

Dans la rue, Glenn et Rick lancent leurs armes au-dessus d’une barrière et grimpe avant que les morts-vivants ne les attrapent. Glenn court vers le camion pour trouver les clés et Rick prend l’arme de Merle et tire sur plusieurs zombies qui grimpent par-dessus la barrière. Glenn trouve les clés et les lance à Rick qui court vers le camion. Ils entrent et démarrent avant de partir.

Sur le toit, Angela et Morales sont sidérés de les voir partir sans eux.

Dans le camion, Glenn et Rick établissent un plan pour attirer les zombies hors de la boutique pendant que l’autre va les chercher. Rick rappelle que le bruit les attire.

Dans la rue, Rick se gare près d’une voiture de sport rouge et brise la vitre. L’alarme s’enclenche et Glenn prend le volant, tandis que Rick remonte dans le camion.

Sur le toit, le groupe est sur le point de partir. Angela et Jacqui partent tandis que Merle les supplie de ne pas le laisser là. T-Dog hésite et, alors que Morales s’en va, se met à courir vers Dixon pour le relâcher. Mais, il trébuche et lâche la clé qui tombe dans un trou.

Dans la boutique, Angela et Morales passent devant la porte où les zombies continuent à taper.

Sur le toit, Merle insulte T-Dog et lui dit qu’il a fait exprès. T-Dog assure que c’était un accident et s’éloigne de Merle qui le supplie de ne pas le laisser. Afin de l’aider, T-Dog enchaîne la porte du toit et la cadenasse pour empêcher les zombies d’entrer.

Dans la boutique, les survivants se préparent à ouvrir la porte d’embarquement des camions.

Dans la rue, Glenn passe devant la boutique et attire plusieurs zombies qui s’éloignent du magasin.

Dans la boutique, T-Dog rejoint le groupe juste au moment où les morts-vivants commencent à entrer dans le magasin. Rick arrive avec son camion et le place devant la porte d’embarquement. Il tape à cette porte et ils l’ouvrent. Tous entrent rapidement à l’arrière du camion et Morales ferme l’arrière du camion juste à temps.

Sur le toit, Merle, toujours menotté, continue de crier de ne pas le laisser. Il jure qu’ils iront tous en enfer.

Dans le camion, tout le monde remarque que Dixon n’est pas là. T-Dog leur explique qu’il a fait tomber la clé. Ils s’aperçoivent que Glenn est également absent.

Sur l’autoroute par laquelle Rick est arrivé, l’alarme de la voiture continue de sonner. Il écoute de la musique et crie de joie, dévalant l’autoroute à toute allure.

EXT. JOUR, CARRIERE - Dale est sur le toit de son camping-car, en train de faire le guet. On suit Amy à travers le campement. Elle arrive auprès de Lori, pour lui amener le contenu de son seau.

LORI : T'en as trouvé ?

AMY : Comment on sait qu'ils sont pas vénéneux ?

(Elle vide les champignons de son seau dans le bol tendu par Lori.)

LORI : Euh, je connais qu'un seul moyen d'en être sûre à cent pourcents.

AMY : Demander à Shane quand il sera revenu ?

LORI : Ouais, exactement.

AMY : D'accord.

(Lori prend le seau et se lève.)

LORI : Dale ! Je vais faire un tour ! (A Carl.) Trésor, je veux que tu restes là où Dale peut te voir, d'accord ?

CARL : Oui, Maman.

DALE : Toi aussi, t'éloignes pas trop. Reste à portée de voix. Et si tu vois quelque chose, t'as qu'à crier. Je rappliquerai.

LORI : Oui, Maman.

EXT. JOUR, BOIS - Lori s'avance dans les bois pour ramasser des champignons. Elle entend plusieurs craquements et reste sur ses gardes. Tandis qu'elle s'enfonce dans les bois, les craquements se font de plus en plus nombreux et rapprochés. Effrayée, Lori regarde autour d'elle, mais ne voit pas Shane arriver derrière elle. Celui-ci la surprend en la saisissant et en lui mettant la main devant la bouche. Il l'allonge.

SHANE : Shh, shh, shh....

(Il rit, tandis que Lori le frappe à plusieurs reprises, soulagée.)

LORI : Tu m'as fais peur !

SHANE : Ca t'apprendra à me faire poireauter. Et puis, je voulais pas faire de bruits. Qu'est-ce que tu faisais ?

LORI : Il fallait que j'attende le retour d'Amy, la reine des champignons.

(Ils commencent à s'embrasser et à se déshabiller.)

SHANE : On a combien de temps ?

LORI : Assez.

(Tandis que Lori enlève son haut, ils aperçoivent la châine autour de son cou qui, en plus du pendentif en forme de coeur, porte l'alliance de Rick. Lori retire doucement la châine, et la pose à proximité, puis embrasse de nouveau Shane. Leurs ébats commencent.)

SHANE : Allez, viens.

(Lori se retourne, et la caméra se concentre sur la chaîne où est accrochée l'alliance.)


THE WALKING DEAD


INT. JOUR, ATLANTA, CHAR D'ASSAUT - On retrouve Rick, toujours coincé dans son char, tandis que les rues grouillent encore de Rôdeurs. Glenn est toujours à la radio.

GLENN : Hé ! Toujours en vie ?

(Rick se relève précipitamment et se cogne la tête contre le plafond. Il saisit rapidement la radio.)

RICK : Allo ? Allo ?

GLENN : Ah, te voilà ! Je commençais à me demander !

RICK : T'es où, toi ? T'es dehors ? T'arrives à me voir de là où t'es ?

GLENN : Ouais, je te vois. T'es cerné par les Rôdeurs. Ca, c'est la mauvaise nouvelle.

RICK : Il y en a une bonne ?

GLENN : Non.

RICK : Ecoute, qui que tu sois, je dois t'avouer que je commence à avoir les jetons, là !

GLENN : Oh, mec, si tu voyais ça de là où je suis, tu te taperais un méga flip !

RICK : T'as un conseil à me donner ?

GLENN : Ouais. A ta place, je tenterais un sprint.

RICK : Que je tente un sprint... C'est ça, ton conseil ?

GLENN : C'est pas aussi con que ça en a l'air. D'où je suis, je peux te guider. Il y a encore un geek sur le char, mais les autres sont redescendus. Ils ont rejoint le reste du groupe pour se bafrer le cheval. Tu me suis là ?

RICK : Jusque là.

GLENN : Ok. Il y en a moins dans la rue qui est de l'autre côté du char. Tu bouges maintenant, pendant qu'ils sont occupés, t'as une chance de t'en tirer. T'as des munitions ?

RICK : Dans le sac que j'ai laissé dehors, il y a des armes aussi. Je peux le récupérer ?

GLENN : Nan, laisse tomber le sac, ça va pas être possible. Qu'est-ce que t'as sur toi ?

RICK : Attend.... (Il saisit le flingue pris au soldat, vérifie le chargeur, puis retourne auprès du cadavre, pour vérifier qu'il n'y a pas autre chose à récupérer. C'est alors qu'il voit une grenade, et la prend.) Ouais, ouais.... (Il reprend la radio.) J'ai un beretta, et un chargeur plein. Ca fait quinze coups.

GLENN : Chaque balle compte. Saute du côté droit du char, et continue dans cette direction. Il y a une rue à droite, à genre, cinquante mètres. On se retrouve là.

RICK : Hé ! Tu t'appelles comment ?

GLENN : Je parle dans le vent, ou quoi ?! T'as pas beaucoup de temps !

RICK : Ok !

(Il prend son beretta, et une pelle, respire profondément, et se dirige vers la sortie.)

EXT. JOUR, RUES D'ATLANTA - Rick sort du char, et donne un coup de pelle au Rôdeur qui est dessus. Puis il saute sur le bitume, et coure, tout en tirant devant lui, jusqu'à la rue indiquée par Glenn. Il manque d'ailleurs de tirer sur le jeune homme, lorsque celui-ci l'accueille.

GLENN : Wow, pas moi ! Allez, viens par là ! (Ils courent tout les deux, poursuivis par une horde. Rick continue de tirer derrière lui.) Magne-toi ! Allez ! (Il grimpe à une échelle, tandis que Rick ne réagit pas, paralysé par la peur.) Qu'est-ce que tu fous ?! Amène-toi ! (Rick finalement, suit Glenn, et ils arrivent enfin au balcon.) Allez ! (Glenn aide Rick à monter, et les deux hommes s'arrêtent pour souffler.) Beau boulot, Clint Eastwood ! T'es le nouveau shériff ? T'es venu nettoyer la ville ?

RICK : Je suis pas là pour ça, non.

GLENN : C'est ça, ouais, yeeha ! T'es trop à la masse.

RICK : Rick. Merci.

(Il lui tend la main, que Glenn serre.)

GLENN : Glenn. Y'a pas de quoi. (Rick met son flingue dans le sac de Glenn, tandis que celui-ci se rend compte que des Rôdeurs commencent à monter à l'échelle.) Oh, non ! (Il regarde en l'air, s'apprêtant à monter l'échelle menant au toit. Une longue ascension les attend.) L'avantage, c'est que c'est la chute qui nous tuera. Je suis du genre optimiste comme gars.

(Un peu plus tard, ils arrivent au toit, et traversent le "pont" reliant deux immeubles.)

RICK : C'est toi qui a bloqué la ruelle ?

GLENN : Non, ils ont dû le faire quand la ville a été envahie. Ils devaient se dire qu'il y aurait pas beaucoup de Geeks qui passeraient.

RICK : Quand j'étais dans le char, pourquoi t'as risqué ta peau pour moi ?

GLENN : C'est peut-être débile et naïf, mais j'espère que, si jamais un jour, je me retrouve dans la merde, quelqu'un fera la même chose pour moi. Je dois être encore plus à la masse que toi. (Rick suit Glenn dans la trappe du toit qui descend dans l'immeuble. Ils sortent de l'immeuble par la sortie de secours, à l'arrière, et descendent rapidement les escaliers menant à la ruelle. Glenn saisit le talkie-walkie tout en courant.) Je suis de retour ! Et je suis accompagné ! Et il y a quatre Geeks dans la ruelle ! (Ils voient les Rôdeurs, qui s'avancent vers eux. Quand une porte s'ouvre, et deux personnes en sortent, cagoulées et armées de battes de baseball pour tuer les Rôdeurs. Glenn se met à courir vers la porte ouverte, suivi par Rick.) Allez, viens !

(Une fois Glenn et Rick rentrés, les deux personnes rentrent à leur tour.)

INT. JOUR, MAGASIN - Rick se fait surprendre par Andrea, qui pointe une arme sur lui.

ANDREA : Sale fils de pute ! On devrait te tuer !

MORALES : Relax, Andrea ! Baisse ton arme !

JACKIE : C'est bon, calme-toi un peu.

ANDREA : Me calmer ?! Tu te fous de moi ?! On va crever à cause de cet espèce de gros con !

MORALES : Andrea ! Je t'ai dis de baisser ton arme, bordel ! (Andrea n'écoute pas.) Eh ben, vas-y, tire !

(Finalement, Andrea baisse son arme.)

ANDREA : On est mort... On va tous crever. J'espère que t'es content de toi.

RICK : Je comprend pas...

(Morales saisit Rick par le bras, et suivi du groupe, il l'emmène dans la boutique.)

MORALES : Ecoute, on est venu en ville pour chopper des vivres. Et le seul moyen d'y arriver, c'est de rester en vie ! Et tu sais comment on reste en vie ? En se déplaçant discrètement, pas en tirant tout azimut, comme si on était à Ok Coral !

T-DOG : Tout les Geeks à des kilomètres à la ronde t'ont entendu faire un carton !

ANDREA : Tu viens de sonner l'heure du dîner.

MORALES : Tu comprends, maintenant ?

(Rick, choqué, voit des centaines de Rôdeurs tapant sur les vitres des portes du magasin. Certains brandissent des pierres, et commencent à fissurer les vitres. Le groupe recule, effrayé.)

T-DOG : Putain !

ANDREA : On est mal barré. Qu'est-ce que tu foutais dehors ? On peut savoir ?

RICK : J'essayais de faire signe à l'hélicoptère.

T-DOG : L'hélicoptère ?! Mais tu délires, mon pote, il n'y a jamais eu d'hélicoptère.

JACKIE : Tu as eu une hallucination. C'était dans ta tête, ça arrive.

RICK : Je vous dis que je l'ai vu !

MORALES : Hé, T-Dog ! Essaie la ci-bi. Vois si tu peux joindre les autres.

RICK : Les autres ? Au camps de réfugiés !

JACKIE : Oui, au camps de réfugiés. Ils nous attendent, ils ont mis le champagne au frais.

T-DOG : J'ai pas de signal. Peut-être sur le toit ?

(Un coup de feu retentit.)

ANDREA : Oh, non, c'est Dixon qui tire ?!

JACKIE : Qu'est-ce qu'il fout, cet abruti ?!

GLENN : (à Rick) Ramène-toi, allez !

(Rick suit le groupe jusqu'au toit.)

EXT. JOUR, TOIT - On voit Merle Dixon tirer sur des Rôdeurs. Le groupe arrive.

MORALES : Hé, Dixon, t'es barjot ?!

(Merle rit et continue de tirer.)

ANDREA : C'est pas vrai !

MERLE : Hé, hé ! On surveille son langage face à un mec armé. Hein ? Hein ? Simple question de bon sens.

T-DOG : Tu gaspilles des balles, alors qu'on en a presque pas ! En plus, t'es en train de tous les rameuter, arrête de jouer au con !

MERLE : Il y a déjà le bouffeur de tacos qui me casse les burnes toute la journée ! Et maintenant, tu veux me donner des ordres ?! Je crois que tu te goures, mon gros. C'est pas demain la veille...

T-DOG : Qu'est-ce qu'est pas "demain la veille" ? Si t'as un truc à me dire, vas-y !

MORALES : Ca va, T-Dog, laisse pisser.

T-DOG : Non, non !

MORALES : Ca vaut pas le coup. C'est bon, Merle, détend-toi, ok ? On a assez d'emmerdes !

(Rick lance un  regard interrogateur à Glenn, qui lui fait signe de ne pas s'en occuper.)

MERLE : Tu veux savoir pourquoi c'est pas demain la veille ?

T-DOG : Ouais !

MERLE : Eh ben, je vais te le dire, Mister Yo ! Parce que j'ai pas d'ordres à recevoir d'un putain de nègre.

T-DOG : Enculé !

(T-Dog se jette sur Merle, et les deux hommes commencent à se battre.)

MORALES : Allez, arrêtez, merde ! Ca suffit !

(Rick se précipite pour les séparer, mais il se prend un coup de poing de Merle. Les autres hurlent pour les arrêter, tandis que Merle s'acharne sur T-Dog.)

ANDREA : Dixon ! Arrête, tu vas le tuer !

JACKIE : Je t'en prie, Dixon, non !

MORALES : T'es dingue, ou quoi ?! Arrête ! Arrête, Merle !

GLENN : Non, Morales !

(Morales essaie à  son tour, mais il se prend un coup de poing dans l'abdomen. Après avoir frappé T-Dog à plusieurs reprises, Merle lui pointe un flingue sur la tête.)

ANDREA : Non, je t'en prie !

MERLE : Alors, ça te va ? Hein ? (Il se calme, crache sur T-Dog, et s'apprête à se relever.) Ouais, très bien... Je crois qu'il faut qu'on fasse une petite mise au point. On va voir qui c'est qui commande ! Je vote pour moi ! Qui d'autre ? Hein ? Place à la démocratie ! On lève les mains ! Ouais, allez ! Tout le monde vote pour moi ! Hein ? Allez ! Je veux voir vos mains ! On vote pour moi ? (Forcés et contraints, les autres lèvent leurs mains.) Ouais ! C'est bien ! C'est très bien ! C'est moi qui commande, alors ? Ouais. Y'a pas d'autres candidats ? Hum ? Personne ?

RICK : Si...

(Rick lui donne un coup de crosse, et l'attache à un tuyau avec des menottes, puis le saisit par le col.)

MERLE : Putain, t'es qui, toi ?!

RICK : Le gentil policier. Ecoute, Merle, les choses ont changé. C'est fini, il n'y a plus de nègres, maintenant. C'est bien clair ? Et il n'y a plus de gros cons de suprématistes consanguins. Il n'y a plus que de la viande fraîche, et de la viande froide. Il y a nous, et il y a les morts. Si on veut survivre, il faut qu'on se serre les coudes. Pas qu'on se tire dans les pattes.

MERLE : Va te faire mettre.

RICK : J'ai comme l'impression que tu fais exprès de pas comprendre.

MERLE : Toi aussi, je t'ai dis d'aller te faire mettre.

(Rick lui pointe son arme sur sa tempe.)

RICK : On surveille son langage face à un mec armé. Simple question de bon sens.

MERLE : Tu ferais pas ça. T'es un flic.

RICK : Tout ce que je suis désormais, c'est un homme à la recherche de sa femme et de son fils. Et ceux qui se mettront en travers de mon chemin en feront les frais. Je vais te laisser un moment pour méditer la-dessus. (Il fouille les poches de Merle, et en retire une dose de drogue.) T'en as encore un peu sur le nez.

MERLE : Qu'est-ce que tu vas faire ? Tu vas m'arrêter ? (Il rit, tandis que Rick balance la dose dans le vide.) Hé, qu'est-ce que tu fous, merde ?! C'est ma came ! Oh ! Oh ! Si j'arrive à me libérer, t'as intérêt à faire ta prière ! Tu m'entends, flic de merde ?! T'as entendu ?!

RICK : Ouais, ouais, t'as la voix qui porte.

MERLE : T'as entendu ?! Espèce de sale flic de merde !

(Rick s'isole dans un coin du toit, il est rapidement rejoint par Morales.)

MORALES : T'es pas un flic d'Atlanta. Tu viens d'où ?

RICK : D'un peu plus loin, en fait.

MORALES : Eh bien, Monsieur le gentil policier d'un peu plus loin sur la route... Bienvenue en ville.

(La caméra fait un zoom sur la rue infestée de Rôdeurs.)

ANDREA : Ma parole, on se croirait sur Times Square.

MORALES : Comment est le signal ?

T-DOG : Comme le Q.I de Dixon. Très faible.

(Merle lui fait un doigt d'honneur.)

MORALES : (en soupirant) Essaie encore.

ANDREA : Pourquoi ? Ils peuvent rien faire pour nous. Rien du tout.

MORALES : On a un campement à l'extérieur de la ville. Il n'y a pas de camps de réfugiés. C'est un foutu mythe.

RICK : Alors, elle a raison. On est tout seul. C'est à nous de nous sortir de là.

MERLE : Eh ben, bonne chance. Les rues sont plus sûres, dans cette partie de la ville, à ce que j'ai entendu. (Il regarde Andrea qui fouille dans le sac.) J'ai pas raison, mon petit nichon d'amour ? Hein ? Ma caille.... Qu'est-ce que tu dirais de m'enlever ces menottes. On pourrait se trouver un petit coin, pour tirer un petit coup. Hein ? On va crever, de toutes façons.

ANDREA : Plutôt crever.

MERLE : Broute-minous. C'est bien ce qu'il me semblait.

MORALES : Les rues ne sont plus sûres. Ca, c'est un euphémisme.

RICK : Et en dessous, sous les rues ? Dans les égoûts ?

MORALES : Oh, putain ! Hé, Glenn ! Vas voir dans la ruelle. Regarde s'il y a une plaque d'égoûts.

(Glenn se précipite pour examiner la ruelle, puis revient vers ses compagnons.)

GLENN : Non. Elles doivent être dans la rue, où sont les Geeks.

JACKIE : Peut-être pas. Les immeubles des années 20, comme celui-là, ont très souvent des tunnels d'évacuation pour les inondations. Ils donnent dans les égoûts. Il faut vérifier les fondations.

GLENN : Comment tu le sais ?

JACKIE : C'est mon boulot. Enfin, c'était. Je travaillais au service d'urbanisation.

INT. JOUR, IMMEUBLE - Ils arrivent aux fondations, et trouvent un tunnel.

MORALES : C'est ça ? T'en es sûr ?

GLENN : A force de venir, j'ai fini par bien connaître l'endroit. Il n'y a que par là qu'on peut descendre. Mais, j'ai jamais tenté le coup. Qui voudrait entrer là-dedans ? (Les autres se tournent vers lui.) Oh... Génial.

ANDREA : On sera juste derrière toi.

GLENN : Non, pas question, je veux pas de toi !

ANDREA : Pourquoi ? Je suis pas à la hauteur, c'est ça ?

GLENN : Euh, c'est pas...

RICK : Dis ce que tu penses.

GLENN : Jusqu'à maintenant, je suis toujours venu ici tout seul. Je suis entré, ressorti, j'ai pris quelques trucs, j'ai jamais eu de problèmes. Pour une fois, je vous amène avec moi, et tout part en vrille. Sans vouloir vous vexer. Vous voulez que je descende dans ce trou ? Très bien. Mais, on fait ça à ma manière. Il est étroit, ce tunnel. Si je tombe sur un os, et qu'il faut que je m'arrache, j'ai pas envie de me faire béqueter parce que vous serez dans mes pattes. Je prend une personne, pas deux. (A Rick.) Et toi, tu restes là. T'as le flingue de Merle, et j'ai vu comment tu tires. Je préfère que tu surveilles les portes du magasin, il faut qu'on couvre nos arrières.

RICK : Ok.

GLENN : (A Andrea) T'as le deuxième flingue, alors toi, tu vas avec lui. Morales, c'est toi qui viens avec moi. Jackie, tu restes ici à surveiller. Au moindre problème, tu nous dis de remonter, et on rappliquera dans la seconde.

JACKIE : Ok.

RICK : Très bien. Tout le monde sait ce qu'il a à faire. (Glenn et Morales descendent.) Ok.

(Rick et Andrea se dirigent vers le magasin. Glenn et Morales commencent l'exploration du tunnel.)

INT. JOUR, MAGASIN - Rick et Andrea entrent prudemment dans la boutique, tandis que les Rôdeurs tapent toujours frénétiquement contre les portes pour les faire céder.

ANDREA : Désolée de t'avoir braqué mon arme sous le nez.

RICK : On sait plus trop ce qu'on fait, quand on a peur.

ANDREA : Je suis pas en train de dire que tu le méritais pas. C'est à cause de toi qu'on en est là.

RICK : Si j'arrive à nous tirer d'affaires, je serais pardonné ?

ANDREA : Pas vraiment, non. Mais, ce sera toujours ça.

(Rick jette un oeil aux Rôdeurs, puis se tourne de nouveau vers Andrea.)

RICK : En tout cas, la prochaine fois, enlève le cran de sûreté. Sinon, le coup partira pas.

ANDREA : Oh...

RICK : Elle est à toi, cette arme ?

ANDREA : C'est un cadeau. Pourquoi ?

(Rick s'approche, prend l'arme et montre le cran de sûreté à Andrea.)

RICK : Le point rouge, là, ça veut dire que tu peux tirer. Tu pourrais avoir l'occasion de t'en servir.

ANDREA : C'est bon à savoir.

EXT. JOUR, TOIT - T-Dog, resté seul avec Merle, essaie toujours de contacter les autres au camps avec la radio.

T-DOG : Est-ce que quelqu'un m'entend ? Allo ? Quelqu'un me reçoit ? J'aimerai bien entendre la voix de quelqu'un, parce que j'en ai marre d'entendre que la mienne.

MERLE : Ouais, ben je vais te dire, on est deux. Alors, ferme un peu ta gueule. Tu commences à me coller la migraine.

T-DOG : Si t'arrêtais de faire ta tête de noeuds, peut-être que ta migraine passerait. C'est vrai, essaie d'être un peu positif pour changer.

MERLE : Ok, tu sais quoi ? Si tu me libères de ces menottes, je te promet d'être plus positif. Je serais même tout sourire ! Hein ? Tu vois la scie à métaux, là-bas ? Dans la boîte à outils ? Apporte-la moi. Hmm ? Vas-y, je te revaudrai ça. Allez quoi, fais ça pour moi. Enlève-moi ces trucs.

T-DOG : Pour que tu me défonces la gueule comme tout à l'heure ? Ou que tu me traites encore de "sale nègre" ?

MERLE : Oh, arrête, il n'y avait rien de personnel, là-dedans ! C'est juste que ceux de ta race, et ceux de ma race ne sont pas fait pour se mélanger. C'est tout ! Mais ça veut pas dire qu'on peut pas s'entraider, ou faire cause commune, tant que ça nous profite à tout les deux, il y a pas de mal. Alors ? Et cette scie à métaux ?

T-DOG : Je parie que tu vas me demander de te passer la carabine aussi, pour que tu puisses buter notre ami flic quand il reviendra.

INT. JOUR, IMMEUBLE - Glenn et Morales continuent leur exploration, et arrivent à une grille.

MORALES : Ouais, ce tunnel communique avec les égoûts. Jackie avait raison.

GLENN : Tu crois qu'on peut découper la grille ?

MORALES : Si on avait un chalumeau et une demie-journée devant nous, ça irait. Mais, avec la scie à métaux de Dale, c'est mort.

(Soudain, un Rôdeur dévorant un rat les repère, et tente de les attraper à travers la grille. Ils reculent, effrayés.)

INT. JOUR, MAGASIN - Andrea regarde une chaîne avec un pendentif de sirène, avec tendresse.

RICK : T'as vu un truc qui te plaît ?

ANDREA : Pas à moi, mais... Je connais quelqu'un à qui ça plairait. Ma soeur. Elle est adulte, mais elle a gardé un côté petite fille. Les licornes, les dragons... Elle a toujours aimé ce genre de trucs, mais les sirènes, elle adore. C'est même ce qu'elle préfère.

RICK : Et pourquoi tu le prends pas ?

ANDREA : Il y a un flic qui me regarde. Si je le prenais, ce serait du vol.

RICK : Je crois que ce genre de règles ne s'applique plus. Pas toi ? (Andrea prend le pendentif en souriant, quand soudain, les Rôdeurs parviennent à briser les vitres des premières portes, et s'attaquent maintenant aux secondes. Rick et Andrea sont aux aguets, et sont rapidement rejoints par Glenn, Morales et Jackie.) Ca a donné quoi en bas ?

MORALES : On peut pas sortir.

ANDREA : Il faut qu'on trouve une solution ! Et vite !

EXT. JOUR, TOIT - Rick repère un chantier de construction avec une paire de jumelles, puis explique son plan.

RICK : Le chantier, là-bas. Les ouvriers gardent toujours les clés des camions à portée de main.

MORALES : Il y a trop de Rôdeurs, t'arriveras jamais à passer.

RICK : (à Glenn) T'as réussi à me faire sortir du char.

GLENN : Ouais, mais ils étaient en train de bouffer, ils faisaient pas gaffe.

RICK : Y'a moyen de détourner leur attention ?

MERLE : Voilà, vous devriez l'écouter, c'est pas con ce qu'il dit. Faut faire diversion. Comme dans Papa Schultz.

JACKIE : Tu peux pas la fermer ?

RICK : Ils sont attirés par le bruit, non ?

GLENN : Ouais, comme les chiens. Ils entendent un truc, et ils rappliquent.

RICK : Quoi d'autre ?

MORALES : A part nous entendre ? Ils nous voient, ils nous sentent. Et si ils nous choppent, ils nous bouffent.

RICK : Ils nous reconnaissent à l'odeur ?!

GLENN : Bien sûr !

ANDREA : Ils puent la mort, pas nous, c'est pas dur de faire la différence.

INT. JOUR, MAGASIN - Rick prend quelques articles en rayon, et les tend à Glenn au fur et à mesure.

GLENN : Si il y avait l'épreuve de l'idée la plus foireuse aux JO, tu serais médaille d'or.

MORALES : Il a raison, laisse tomber, ok ? Prend le temps d'y réfléchir.

RICK : Combien de temps je dois prendre ? Ils ont déjà réussi à passer les premières portes, et les deuxièmes ne tiendront pas une éternité.

EXT. JOUR, ARRIERE COUR - Ils sortent rapidement pour prendre un cadavre, et rentrent avec dans l'arrière-boutique.

INT. JOUR, ARRIERE BOUTIQUE - Tous habillés de blouses et de gants, ils regardent Rick, qui, armé d'une hache et d'un pied-de-biche, s'apprête à découper et dépecer le cadavre. Il s'arrête soudainement.

RICK : Merde ! (Il prend le portefeuille du cadavre pour regarder son identité.) Wayne Dunlap. Permis de conduire délivré en Géorgie. Né en...1979. (Il tend la carte à Glenn.) Il avait 28 dollars en poche quand il est mort. Et la photo d'une jolie fille. "Je t'aime fort". Et c'est signé Rachel. Il était comme nous. Il se demandait s'il arriverait à payer ses factures, son loyer, qui allait gagner le superbowl... Si je retrouve ma famille un jour, je leur parlerai de Wayne.

(Rick se relève, remet son casque, et prend sa hache.)

GLENN : Encore un truc... Il était donneur d'organes.

(Rick commence à découper le cadavre. Les autres reculent de dégoût.)

MORALES : C'est dégeulasse !

T-DOG : Oh, putain !

RICK : Seigneur... (Il s'arrête, et tend la hache et le casque à Morales.) Prend la relève.

(Bien que dégoûté, Morales s'exécute.)

GLENN : Oh... Oh, je crois que je vais gerber...

RICK : Eh ben retiens-toi. (Morales continue le dépeçage.) Tout le monde a une paire de gants ? Surtout, vous en mettez pas sur la peau, ou dans les yeux.

(Rick et les autres prennent des tripes pour les étaler sur les blouses de Rick et Glenn.)

GLENN : Oh, nom de Dieu ! Oh, c'est dégueu ! Oh, merde ! C'est vraiment dégueu !

RICK : Essaie de penser à autre chose. Pense à des chatons.

T-DOG : Ouais, des petits chatons éventrés.

(Glenn, ne pouvant plus se retenir, vomit.)

ANDREA : C'est vraiment dégueulasse ! Ca va pas bien, chez toi ou quoi ?

JACKIE : La prochaine fois, on laisse le facho lui péter la gueule.

MORALES : Hé !

T-DOG : Excuse-moi.

GLENN : Oh, fais chier...

RICK : On pue autant qu'eux ?

ANDREA : Oh, ouais ! Glenn... (Andrea lui tend son arme.) Juste au cas où.

RICK : Si jamais on revient, soyez prêts.

T-DOG : Et pour Merle Dixon ?

(Rick prend la clé des menottes et la donne à T-Dog.)

RICK : Passe-moi la hache. (Morales la lui donne.) Merci. Il nous faut plus de tripes.

(Il redécoupe un peu plus le cadavre. Nouvelles expressions de dégoût.)

EXT. JOUR, RUES - Glenn et Rick, déguisés et dissimulés sous des tas de tripes, sortent afin de traverser la rue jusqu'au chantier de construction. Ils passent à côté des Rôdeurs, qui les sentent, sans se préoccuper d'eux.

INT. JOUR, IMMEUBLE - Le reste du groupe coure pour rejoindre le toit.

EXT. JOUR, RUES - Rick et Glenn passent sous le bus bloquant la ruelle, et commencent leur longue traversée parmis la horde de Rôdeurs.

EXT. JOUR, TOIT - Le reste du groupe débarque enfin.

MERLE : Hé ! Mais qu'est-ce qu'il se passe, mec ?!

MORALES : Hé, T-Dog ? Essaie la ci-bi !

MERLE : Allez, dites-moi ce qu'il se passe !

T-DOG : Camp de base, ici T-Dog. Quelqu'un m'entend ? Quelqu'un m'entend, chez vous ?

(Morales repère Glenn et Rick avec les jumelles.)

MORALES : Là-bas !

(Un grondement dans le ciel se fait entendre, et des nuages noirs commencent à arriver.)

MERLE : L'autre abruti est parti avec la clé des menottes ?!

(T-Dog lui montre alors la clé. Merle est exaspéré.)

EXT. JOUR, CARRIERE - Dale tente de réparer son camping-car, avec l'aide de Jim.

DALE : A mon avis, cette durite va pas tarder à nous lâcher.

JIM : Je crois que c'est clair.

DALE : Je me demande bien où on va pouvoir en trouver une de rechange.

AMY : Ca fait déjà un bail qu'ils devraient être là.

DALE : S'inquiéter ne les fera pas revenir plus vite.

(Lori est occupée avec le linge, tandis que Shane s'occupe de Carl.)

SHANE : C'est bien, bonhomme.

CARL : Ouais.

SHANE : Et trois, deux, un, tire ! (Il rit tandis que Carl rate son essai.) Allez, on recommence. Fait un P, dans l'autre sens, autour de ton doigt. Voilà, enroule-le autour de ton doigt. C'est bien.

CARL : Comme ça ?

SHANE : Vas-y.

(Soudain, la ci-bi grésille, et la voix de T-Dog se fait entendre.)

T-DOG : Quelqu'un m'entend ? (Tout le monde se réunit autour du camping-car de Dale. Celui-ci monte sur le toit pour répondre à T-Dog.) Quelqu'un m'entend ?

DALE : Allo ? Allo ? On te reçoit très mal ! Répète !

(En parallèle, on voit le groupe sur le toit.)

T-DOG : Shane ? c'est toi, Shane ?

(Retour au campement.)

LORI : C'est eux qui émettent ?

T-DOG : On est dans la merde ! On est coincé dans le grand magasin !

SHANE : Il dit qu'ils sont coincés.

DALE : T-Dog ! Répète le message ! Répète !

(Trop tard, le signal se perd.)

LORI : J'ai entendu grand magasin.

DALE : Ouais, moi aussi.

LORI : Shane...

SHANE : Non, Lori. On va pas les chercher, n'insiste pas. Il n'est pas question de risquer la vie d'autres membres du groupe.

AMY : On va la laisser alors qu'elle est dans la merde ?!

SHANE : Amy, je sais qu-... Je sais que c'est pas facile...

AMY : Elle était pas obligée d'y aller ! Elle l'a fait pour nous aider !

SHANE : Je sais. Mais, elle savait que c'était risqué. Si elle est coincée, elle est foutue. Il faut qu'on se fasse une raison. On peut rien faire.

AMY : Je te rappelle que c'est ma soeur, espèce d'enfoiré de mes deux !

(Amy part en courant. Lori fait signe à Shane, puis part à la poursuite d'Amy.)

LORI : Amy !

(Shane s'approche de Carl.)

SHANE : T'inquiètes pas. Ca va aller, bonhomme.

EXT. JOUR, RUES D'ATLANTA - Rick et Glenn continuent la traversée de la horde, jusqu'à maintenant, sans s'être fait repérer.

GLENN : Ca va marcher... Je peux pas le croire.

RICK : S'il te plait, évite d'attirer leur attention.

(Une Rôdeuse s'approche de Glenn, puis poursuit son chemin.)

EXT. JOUR, TOIT - Les autres suivent l'ascension de leurs compagnons.

JACKIE : Allez...

(Soudain, il se met à pleuvoir.)

MORALES : Oh, merde...

EXT. JOUR, RUES - Malgré la pluie, Rick et Glenn continuent d'avancer.

EXT. JOUR, TOIT - Andrea et Morales se regardent, inquiets.

MORALES : C'est juste une averse. On en a tout le temps, ça va vite passer.

EXT. JOUR, RUES - Les Rôdeurs commencent à se retourner en direction de Rick et Glenn.

GLENN : L'odeur est en train de se barrer ? Tu crois qu'elle se barre ?

RICK : Non, c'est bon. (Un Rôdeur s'intéresse à lui.) Euh, peut-être bien que si. (Un premier Rôdeur se précipite sur eux, mais goûte à la hache de Rick.) Cours !

(Ils se mettent à courir, en donnant des coups aux Rôdeurs qui leurs barrent le chemin.)

EXT. JOUR, TOIT - Morales et les autres suivent leurs progrès.

MORALES : Magnez-vous, magnez-vous, allez !

EXT. JOUR, RUES - Rick et Glenn continuent de courir, poursuivis par la horde.

GLENN : Dépêche ! (Ils sautent par-dessus la grille, se débarassent de leurs blouses, et tandis que Glenn prend les clés des camions, Rick ralentit la horde en lui tirant dessus. Glenn saisit un trousseau, et le lance à Rick.) Rick ! (Rick prend les clés, et tout deux se précipitent au camion. Ils entrent, tandis qu'un des Rôdeurs ayant passé la grille, tape contre la vitre passager.) Allez, fonce !

(L'averse s'est arrêtée. Rick recule le camion, tandis que la horde a eu raison de la grille, et court dans leur direction.)

EXT. JOUR, TOIT - Le groupe ne comprend pas ce que Rick et Glenn font.

ANDREA : Ils foutent le camp !

MERLE : Quoi ? Quoi ?! Comment ça, ils se barrent ?!

MORALES : Non, non,  non , non ! Qu'est-ce qu'ils foutent, bon Dieu ?! Où ils s'en vont ?!

ANDREA : Non ! Revenez !

MORALES : Bordel de merde !

EXT. JOUR, RUES - Rick fonce à toute allure, tandis que Glenn panique.

GLENN : Oh, merde, merde ! On fait quoi ? Ils sont partout !

RICK : Il va falloir que tu les éloignes ! Le rideau sur le côté du magasin, la zone de livraison, il faut qu'elle soit dégagée ! Et avertis les autres ! Dis-leur de descendre, et de se tenir prêts !

GLENN : Ok, je veux bien les éloigner, mais comment je fais ? C'est quoi le plan ?

RICK : Il faut que tu fasses du bruit.

(Ils s'arrêtent auprès d'une voiture de sport. Rick brise la vitre conducteur, déclenchant l'alarme, puis fait démarrer la voiture. Glenn prend la voiture en charge, tandis que Rick remonte dans le camion.)

GLENN : (parlant dans le talkie walkie) Le rideau de fer, dans la zone de livraison, on se retrouve là-bas ! Tenez-vous prêts !

EXT. JOUR, TOIT - Le groupe ramasse rapidement ses affaires.

MORALES : Allez, on y va, on y va !

MERLE : Mais, attendez, vous pouvez pas me laisser là ! Déconnez pas les mecs ! Morales ! Arrête, mec, fais pas ça, t'as pas le droit !

(Personne n'écoute, et ils se précipitent tous vers l'escalier.)

ANDREA : Grouillez-vous !

MERLE : Mais laissez-moi au moins un fusil, merde, me laissez pas comme ça ! Me laissez pas là !

(T-Dog s'arrête, hésitant sur la démarche à adopter.)

INT. JOUR, IMMEUBLE - Les autres descendent les marches à toute allure, sans se préoccuper le moins du monde du sort de Merle.

ANDREA : Morales, dépêche-toi !

MORALES : J'arrive !

EXT. JOUR, TOIT - Morales tente de convaincre T-Dog de le suivre maintenant.

MORALES : Faut qu'on bouge !

(Morales suit les autres.)

MERLE : Morales, tu peux pas me laisser comme ça ! Hé ! T-Dog ! Arrête, mec ! Tu peux pas me laisser là ! T'as pas le droit, pas comme ça ! Tu peux pas me faire ça, c'est inhumain ! Allez, me fais pas ça ! Allez, T-Dog, détache-moi ! (Finalement T-Dog, n'écoutant que sa conscience, coure vers Merle, en faisant tomber au passage la boîte à outils de Dale.) C'est ça, allez, magne-toi ! Allez, ouais, ouais ! Allez, ouais, mon ami ! Fais gaffe ! Fais gaffe !

(Trop tard, T-Dog trébuche, et la clé tombe dans la gouttière, annihilant tout espoir de libération pour Merle.)

INT. JOUR, MAGASIN - Morales et les autres traversent le magasin, tandis que les Rôdeurs sont sur le point d'y entrer.

EXT. JOUR, TOIT - T-Dog se relève, après avoir fait tomber la clé.

MERLE : Sale fils de pute ! Tu l'as fait exprès, enculé !

T-DOG : J'ai pas fais exprès !

MERLE : Tu mens ! Tu l'as fait exprès !

T-DOG : C'était un accident !

MERLE : Arrête, me laisse pas, mec ! Me laisse pas ! Me laisse pas, non !

T-DOG : Pardon !

MERLE : Menteur !

T-DOG : Je te demande pardon !

MERLE : Reviens, mec, me laisse pas !

T-DOG : Mais si, je te demande pardon !

(T-Dog part en courant, en essayant d'ignorer les supplications de Merle, et son flot d'insultes.)

MERLE : Mais qu'est-ce que tu fous, merde ?! Allez tous vous faire mettre !

INT. JOUR, IMMEUBLE - T-Dog commence à descendre l'escalier, mais remonte vers la porte une dernière fois.

T-DOG : Merde !

(Il ferme la porte et y pose une chaîne qu'il clôt avec un cadenas.)

EXT. JOUR, TOIT - Merle continue de hurler sa bile.

MERLE : Tu pourriras en Enfer ! Tu pourriras en Enfer !

INT. JOUR, IMMEUBLE - T-Dog clôt le cadenas, et descend les escaliers en trombe.

T-DOG : Attendez-moi, j'arrive ! Partez pas ! Hé ! Me laissez pas !

(Pendant ce temps, les autres sont arrivés au rideau de fer, et s'apprêtent à l'ouvrir.)

ANDREA : C'est bon ? On est tous là ?

(Soudain, l'alarme de la voiture retentit.)

MORALES : Shhh...

ANDREA : C'est quoi ça ?

EXT. JOUR, RUES - Glenn arrive et s'arrête dans la rue où se trouve la zone de livraison, afin d'attirer les Rôdeurs qui s'y trouvent. Les Rôdeurs s'approchent.

GLENN : Allez, venez ! Venez ! Approchez, approchez !

(Il s'en va, les Rôdeurs aux trousses.)

INT. JOUR, MAGASIN - T-Dog traverse le magasin, tandis que les Rôdeurs ont enfin réussis à briser les secondes portes.

EXT. JOUR, RUES - La rue dégagée, Rick s'approche de la zone de livraison avec le camion, prêt à réceptionner le groupe enfermé dans le bâtiment.

INT. JOUR, IMMEUBLE - T-Dog rejoint enfin les autres. Les Rôdeurs envahissent le magasin.

T-DOG : Hé ! Attendez-moi !

EXT. JOUR, CAMION - Rick ouvre la porte arrière du camion.

INT. JOUR, IMMEUBLE - T-Dog prévient les autres.

T-DOG : Ils sont là ! Il faut qu'on se barre ! Allez, vite, vite, ils sont là !

EXT. JOUR, CAMION - Rick frappe au rideau de fer.

(Le groupe ouvre, et commence à charger le camion avec leurs affaires.)

MORALES : Allez !

ANDREA : Dépêchez-vous !

(Des tas de Rôdeurs suivent dans les couloirs de l'arrière-boutique, tandis que T-Dog et Morales montent dans le camion.)

MORALES : C'est bon, j'y suis !

(Les premiers Rôdeurs parviennent dans la zone de livraison, mais Morales ferme le camion à temps. Et les voilà partis.)

EXT. JOUR, TOIT - Pendant ce temps, Merle tire comme un fou sur ses menottes, espérant les casser.

MERLE : Me laissez pas ! Salauds ! Non ! Non ! Vous pourrirez en Enfer !

(Il crie.)

EXT. JOUR, CAMION - Le camion quitte Atlanta. Rick regarde à l'arrière, et constate qu'il manque quelqu'un. Morales s'asseoit sur le siège passager, tandis que les autres se regardent d'un air coupable, sans oser rien dire. Finalement, c'est T-Dog qui brise le silence.

T-DOG : J'ai paumé cette saloperie de clé.

ANDREA : Où est Glenn ?

(C'est alors qu'on voit Glenn, à bord de son nouveau jouet, qui quitte la ville à son tour. Le jeune homme laisse exploser son exhaltation, et profite de ces quelques minutes de liberté.)

Survival Camp

Lori and Amy sort out mushrooms that they have collected.

Lori: Any luck?

Amy: How do we tell if they're poison?

Lori: Uh, there's only one sure way I know of.

Amy: Ask Shane when he gets back?

Lori: Yeah, you've got it. Thank you.

She gets up.

Lori: Dale, I'm heading out. Sweetheart, I want you to stay where Dale can see you, okay?

Carl: Yes, mom.

Dale: You too. Don't wander too far. Stay within shouting distance. And if you see anything, holler. I'll come running.

Lori: Yes, mom.

She goes into the woods to pick some more food for the camp.

 

Woods

While she is in the woods, leaves rustle. Bird wings flap, branch snaps. She starts to think that someone is following her. She worries that it is one of the Walkers and starts to look around. Suddenly, a hand reaches around her mouth and she is dragged back.

Shane: Shh shh shh shh shh shh shh.

Lori: You scared the hell out of me.

Lori laughs at him.

Shane: I bet. That's what you get for keeping me waiting. I was trying to be quiet. Where you been?

Lori: Amy the mushroom queen… I had to wait for her to get back.

They start kissing.

Shane: How much time do we have?

Lori: Enough.

The two are in the moment and proceed to make love. While undressing, they see Lori still has Rick's ring around her neck on a necklace. She takes it off and holds onto it in the grass while they proceed.

Shane: Come here.

Lori: Okay.

OPENING CREDITS

Tank

In Atlanta, Rick is still sitting in the tank when the voice is heard on the radio again.

Man on radio: Hey, are you alive in there?

Rick: Hello? Hello?

Man on radio: There you are. You had me wondering.

Rick: Where are you? Outside? Can you see me right now?

Man on radio: Yeah, I can see you. You're surrounded by walkers. That's the bad news.

Rick: There's good news?

Man on radio: No.

Rick: Listen, whoever you are, I don't mind telling you I'm a little concerned in here.

Man on radio: Oh man. You should see it from over here. You'd be having a major freak-out.

Rick: Got any advice for me?

Man on radio: Yeah, I'd say make a run for it.

Rick: That's it? "Make a run for it"?

Man on radio: My way's not as dumb as it sounds. You've got eyes on the outside here. There's one geek still up on the tank but the others have climbed down and joined the feeding frenzy where the horse went down. With me so far?

Rick: So far.

Man on radio: Okay, the street on the other side of the tank is less crowded. If you move now while they're distracted, you stand a chance. Got ammo?

Rick: In that duffel bag I dropped out there, and guns. Can I get to it?

Man on radio: Forget the bag, okay? It's not an option. What do you have on you?

Rick: Hang on.

Rick has the Beretta 92FS that he took off of the Soldier, but it only has one clip. He also finds a grenade, but he clips it onto his belt and doesn’t tell the man about it.

Rick: Yeah. Yeah. I've got a Beretta with one clip, 15 rounds.

Man on radio: Make 'em count. Jump off the right side of the tank, keep going in that direction. There's an alley up the street, maybe 50 yards. Be there.

Rick: Hey, what's your name?

Man on radio: Have you been listening? You're running out of time.

Rick: Right.

Rick makes his break after grabbing a metal shard in the tank. He opens the top and whacks the Walker on the tank with the metal shard, slicing its face wide open.

 

Street

He runs down the street, firing at any Walker in his way, killing 8 of them. He comes across the man whose been talking to him.

Man on radio: Whoa! Not dead! Come on! Come on! Back here! Come on! Come on!

The two proceed to run down the alley and start climbing up a ladder.

Man on radio: What are you doing?! Come on!

Rick climbs up the ladder.

Man on radio: Come on, get up.

Both pant.

Man on radio: Nice moves there, Clint Eastwood. You the new sheriff come riding in to clean up the town?

Glenn says that he hopes that Rick would do the same for him one day.

Rick: It wasn't my intention.

Man on radio: Yeah, whatever. Yeehaw. You're still a dumbass.

Rick: Rick. Thanks.

Man on radio: Glenn. You're welcome. Oh no. The bright side: It'll be the fall that kills us. I'm a glass-half-full kind of guy.

The two climb up the ladder that leads to the top of a store that Glenn is camping out at.

 

Roof

Rick: Are you the one that barricaded the alley?

Glenn: Somebody did… I guess when the city got overrun. Whoever did it was thinking not many geeks would get through.

Rick: Back at the tank, why'd you stick your neck out for me?

Glenn: Call it foolish, naive hope that if I'm ever that far up shit creek, somebody might do the same for me. Guess I'm an even bigger dumbass than you.

Glenn takes another ladder and goes down, following by Rick. It leads to the building.

 

Outside

Glenn takes out a walkie-talkie.

Glenn: I'm back. Got a guest plus four geeks in the alley.

The two go down another staircase to a door where two Walkers appear. Two men, Morales and T-Dog, come out with protective gear and baseball bats. They each go after one of the Walkers and bash their brains in.

Glenn: Let's go!

Rick and Glenn make their way into the store.

T-Dog: Morales, let's go!

T-Dog and Morales follow after they finish the Walkers.

 

Building

They get inside where two more survivors, Jacqui and Andrea are also taking cover. Rick immediately has a gun pointed in his face by Andrea.

Andrea: You son of a bitch. We ought to kill you.

Morales: Just chill out, Andrea. Back off.

Jacqui: Come on, ease up.

Andrea: Ease up? You're kidding me, right? We're dead because of this stupid asshole.

Morales: Andrea, I said back the hell off. Well, pull the trigger.

Andrea: We're dead… All of us… Because of you.

Rick: I don't understand.

Morales: Look, we came into the city to scavenge supplies. You know what the key to scavenging is? Surviving! You know the key to surviving? Sneaking in and out, tiptoeing. Not shooting up the streets like it's the O.K. Corral.

T-Dog: Every geek for miles around heard you popping off rounds.

Andrea: You just rang the dinner bell.

Morales: Get the picture now?

They see the zombies growling and trying to get into the store. A few Walkers is attempting to smash through the double set of doors to get to them.

Andrea: Oh God. What the hell were you doing out there anyway?

Rick: Trying to flag the helicopter.

T-Dog: Helicopter? Man, that's crap. Ain't no damn helicopter.

Jacqui: You were chasing a hallucination, imagining things. It happens.

Rick: I saw it.

Morales: Hey, T-Dog, try that C.B. Can you contact the others?

Rick: Others? The refugee center?

Jacqui: Yeah, the refugee center. They've got biscuits waiting at the oven for us. 

T-Dog tries to get in contact with some other survivors but get no signal.

T-Dog: Got no signal. Maybe the roof.

Above, on the roof, they hear a gun firing.

Andrea: Oh no. Is that Dixon?

Morales: What is that maniac doing?

Glenn: Come on, let's go.

The group runs up to the roof.

 

Roof

Merle Dixon is shooting at several of the Walkers on the street below with a sniper rifle, killing some of them.

T-Dog: Hey, Dixon, are you crazy?!

Dixon laughs and continues shooting.

Andrea: Oh jeez.

Merle: Hey! Y'all be more polite to a man with a gun! Huh? Ah! Only common sense.

T-Dog: Man, you wasting bullets we ain't even got!

Merle continues laughing.

T-Dog: And you're bringing even more of them down on our ass! Man, just chill.

Merle: Hey! Bad enough I've got this taco-bender on my ass all day. Now I'm gonna take orders from you? I don't think so, bro. That'll be the day.

T-Dog: "That'll be the day"? You got something you want to tell me?

Morales: Hey, T-Dog man, just leave it.

T-Dog: No.

Morales: All right? It ain't worth it. Now Merle, just relax, okay? We've got enough trouble.

Merle: You want to know the day?

T-Dog: Yeah.

Merle: I'll tell you the day, Mr. "Yo." It's the day I take orders from a nigger.

T-Dog: Mother…

Merle and T-Dog start to fight.

Morales: Hey, come on, Merle. That's enough.

Andrea: Come on. Dixon!

Morales: Whoa, cut it out, man!

Andrea: Stop it! Dixon, get off him!  Dixon, you're gonna hurt him.

Morales: Merle, cut it out!

Merle is beating T-Dog to a pulp and then holds a pistol on him.

Andrea: No no no, please. Please.

Everybody waits to see what Dixon is gonna do.

Merle: Yeah! All right! We're gonna have ourselves a little powwow, huh? Talk about who's in charge. I vote me. Anybody else? Huh? Democracy time, y'all. Show of hands, huh? All in favor? Huh? Come on. Let's see 'em. Oh, come on. All in favor? Yeah. That's good. Now that means I'm the boss, right? Yeah. Anybody else? Hmm? Anybody?

Rick: Yeah.

At this time, Rick hits Merle over the head with a pipe. He proceeds to handcuff Merle to a pipe.

Merle: Who the hell are you, man?!

Rick: Officer friendly. Look here, Merle. Things are different now. There are no niggers anymore. No dumb-as-shit, inbred white-trash fools either. Only dark meat and white meat. There's us and the dead. We survive this by pulling together, not apart.

Merle: Screw you, man.

Rick: I can see you make a habit of missing the point.

Merle: Yeah? Well, screw you twice.

Rick: Ought to be polite to a man with a gun.

Rick cocks his gun.

Rick: Only common sense.

Merle: You wouldn't. You're a cop.

Rick: All I am anymore is a man looking for his wife and son. Anybody that gets in the way of that is gonna lose. I'll give you a moment to think about that. Got some on your nose there.

Merle: What are you gonna do? Arrest me?

Dixon laughs.

Merle: Hey! What are you doing? Man, that was my stuff! Hey! If I get loose, you'd better pray… Yeah, you hear me, you pig?! You hear me?!

Rick: Yeah, your voice carries.

Merle: Do you hear me, you filthy pig?!

Morales: You're not Atlanta P.D. Where you from?

Rick: Up the road a ways.

Morales: Well, officer friendly from up the road a ways, welcome to the big city.

 

Roof

Later, they’re still watching the Walkers in the street.

Andrea: My God, it's like Times Square down there.

Morales: How's that signal?

T-Dog: Like Dixon's brain… Weak.

Morales: Keep trying.

Andrea: Why? There's nothing they can do. Not a damn thing.

Morales: Got some people outside the city is all. There's no refugee center. That's a pipe dream.

Rick: Then she's right. We're on our own. It's up to us to find a way out.

Merle: Good luck with that. These streets ain't safe in this part of town from what I hear. Ain't that right, sugar tits? Hey, honeybunch, what say you get me out of these cuffs, we go off somewhere and bump some uglies? Gonna die anyway.

Andrea: I'd rather.

Merle: Rub muncher. I figured as much.

Morales: The streets ain't safe. Now there's an understatement.

Rick: What about under the streets? The sewers?

Morales: Oh man. Hey, Glenn, check the alley. You see any manhole covers?

Glenn checks but sees only some Walkers.

Glenn: No, must be all out on the street where the geeks are.

Jacqui: Maybe not. Old building like this built in the '20s… Big structures often had drainage tunnels into the sewers in case of flooding down in the subbasements.

Glenn: How do you know that?

Jacqui: It's my job… was. I worked in the city zoning office.

 

Building

The group heads down to the basement and reach a sewer entrance.

Morales: This is it? Are you sure?

Glenn: I really scoped this place out the other times I was here. It's the only thing in the building that goes down. But I've never gone down it. Who'd want to, right?

Everybody look at him.

Glenn: Oh. Great.

Andrea: We'll be right behind you.

Glenn: No, you won't. Not you.

Andrea: Why not me? Think I can't?

Glenn: I wasn't…

Rick: Speak your mind.

Glenn: Look, until now I always came here by myself… In and out, grab a few things… No problem. The first time I bring a group… Everything goes to hell. No offense. If you want me to go down this gnarly hole, fine… But only if we do it my way. It's tight down there. If I run into something and have to get out quick, I don't want you all jammed up behind me getting me killed. I'll take one person… Not you either. You've got Merle's gun and I've seen you shoot. I'd feel better if you were out in that store watching those doors, covering our ass. And you've got the only other gun, so you should go with him. You be my wingman. Jacqui stays here. Something happens, yell down to us, get us back up here in a hurry.

Jacqui: Okay.

Rick: Okay, everybody knows their jobs.

Glenn leads down the ladder, followed by Morales. The others leave.

 

Sewers

Glenn and Morales walk. A rat squeals and Glenn makes a noise.

 

Store

While Walkers are banging and growling, Rick approaches Andrea.

Andrea: Sorry for the gun in your face.

Rick: People do things when they're afraid.

Andrea: Not that it was entirely unjustified. You did get us into this.

Rick: If I get us out, would that make up for it?

Andrea: No, but it'd be a start.

Rick: Next time though, take the safety off. It won't shoot otherwise.

Andrea: Oh.

Rick: Is that your gun?

Andrea: It was a gift. Why?

Rick: Little red dot means it's ready to fire.

He shows her and hands her back the gun.

Rick: You may have occasion to use it.

Andrea: Good to know.

 

Roof

T-Dog: Anybody out there? Hello? Anybody read? I'm hoping to hear somebody's voice 'cause I'm getting sick and tired of hearing mine.

Merle: Yeah, well, that makes two of us. Why don't you knock that crap off? You're giving me a headache, boy.

T-Dog: Why don't you pull your head out of your ass? Maybe your headache will go away.

Merle chuckles.

T-Dog: Try some positivity for a change. Damn.

Merle: I'll tell you what… You get me out of these cuffs and I'll be all "Sammy Sunshine" positive for you. Hey, see that hacksaw over there in that toolbag? Get it for me, hmm? Make it worth your while. What do you say, man? Come on. Get me out of these things.

T-Dog: So you can beat my ass again? Or call me nigger some more?

Merle: Come on now. It wasn't personal. It's just that your kind and my kind ain't meant to mix. That's all. It doesn’t mean we can't… Work together, parley, as long as there's some kind of mutual gain involved. So… about that hacksaw…

T-Dog: I guess you want me to get that rifle over there too so you can shoot that cop when he comes back up, huh?

Merle: Huh.

 

Sewers

In the sewers, Glenn and Morales continue to look for a way out through the sewers. They reach a grate and wonder if they can break through.

Morales: Yeah, we've got ourselves a sewer tunnel. Jacqui was right.

Glenn: Can we cut through it?

Morales: If we had a blowtorch and half a day, sure. Dale's hacksaw sure as hell won't do it.

A Walker appears at the grate eating a rat. Glenn and Morales jump back as the Walker tries to grab at them.

 

Store

Andrea: Oh.

Rick spots Andrea looking at some jewelry. He approaches her. Andrea looks at a mermaid necklace on the counter.

Rick: See something you like?

Andrea: Not me, but I know someone who would… My sister. She's still such a kid in some ways. Unicorns, dragons… She's into all that stuff. But mermaids… They rule. She loves mermaids.

Rick: Why not take it?

Andrea: There's a cop staring at me.

Rick chuckles.

Andrea: Would it be considered looting?

Rick: I don't think those rules apply anymore. Do you?

Glass shatters and Walkers start walking in. Rick moves and is willing to shoot. Glenn and Morales join them.

Rick: What did you find down there?

Morales: Not a way out.

Andrea: We need to find a way… And soon.

 

Roof

Rick spots a truck at a construction site that is close to their location.

Rick: That construction site, those trucks… They always keep keys on hand.

Morales: You'll never make it past the walkers.

Rick: You got me out of that tank.

Glenn: Yeah, but they were feeding. They were distracted.

Rick: Can we distract them again?

Merle: Right. Listen to him. He's onto something. A diversion, like on "Hogan's Heroes."

Jacqui: God. Give it a rest.

Rick: They're drawn by sound, right?

Glenn: Right, like dogs. They hear a sound, they come.

Rick: What else?

Morales: Aside from they hear you? They see you, smell you and if they catch you, they eat you.

Rick: They can tell us by smell?

Glenn: Can't you?

Andrea: They smell dead, we don't. It's pretty distinct.

 

Store

Rick gives outfits and accessories to the others.

Glenn: If bad ideas were an Olympic event, this would take the gold.

Morales: He's right. Just stop, okay? Take some time to think this through.

Rick: How much time? They already got through one set of doors, that glass won't hold forever.

 

Outside

The group goes outside and drags one of the Walkers they killed into the store.

 

Store

Rick grabs a fire axe and the group puts on trench coats so they don't get guts on their good clothes. Rick is prepared to start chopping, but he stops at the last moment. He gets down and searches the Walker. He pulls out a wallet.

Rick: Wayne Dunlap. Georgia license. Born in 1979. He had $28 in his pocket when he died…

And a picture of a pretty girl. "With love, from Rachel." He used to be like us… Worrying about bills or the rent or the Super Bowl. If I ever find my family, I'm gonna tell them about Wayne.

Glenn: One more thing… He was an organ donor.

After a moment of silence, Rick starts to hack away at the Walker. The guts really gross everyone out and they start to gag.

Morales: Madre de Dios!

Andrea: Oh.

Morales: Dios!

Glenn: Oh God.

Rick: Keep chopping.

Rick hands the axe to Morales. Glenn groans.

Glenn: I am so gonna hurl.

Rick: Later.

Morales hacks away.

Rick: Everybody got gloves? Don't get any on your skin or in your eyes.

They apply some guts on Rick and Glenn.

Glenn: Oh God! Oh jeez. Oh, this is bad. This is really bad.

Rick: Think about something else… Puppies and kittens. Dead puppies and kittens.

Glenn vomits.

Andrea: That is just evil. What is wrong with you?

Jacqui: Next time let the cracker beat his ass.

Rick: I'm sorry, yo.

Glenn: You suck.

Rick: Do we smell like them?

Andrea: Oh yeah. Glenn. Just in case.

Andrea gives the gun to Glenn.

Rick: If we make it back, be ready.

T-Dog: What about Merle Dixon?

Rick tosses the handcuff key to T-Dog.

Rick: Give me the axe. We need… we need more guts.

Rick starts to chop again.

 

Outside

Rick and Glenn walk outside and walk past two Walkers that are close to them. The Walkers briefly look at them, but the Walkers smell dead on them so they don't bother. Rick and Glenn crawl under a bus and come out on the other side where a huge hoard of Walkers is waiting for them. Rick and Glenn continue to shuffle through the crowd without any Walkers noticing that they are alive.

 

Roof

The survival group enters and looks down at the Walkers, Glenn and Rick.

Merle: Hey, what's happening, man?

Morales: Hey, T-Dog, try that C.B.

Merle: Hey, come on. Talk to me, y'all.

T-Dog: Base camp, this is T-Dog. Anybody hear me? Can anybody out there hear me?

Morales notices Glenn and Rick.

Morales: There.

Thunder rumbles.

Merle: That asshole is out on the street with the handcuff keys?

T-Dog shows him the key he has.

 

Survival Camp

Dale is fixing up the mobile home.

Dale: Boy, that hose isn't long for this world, is it?

Jim: No sir.

Dale: Where the hell are we gonna find a replacement?

Amy: It's late. They should've been back by now.

Dale: Worrying won't make it better.

Shane is playing with Carl, while Lori stares at them.

Shane: Attaboy.

Carl: Yeah.

Shane: And three, two, one… pull it.

Carl: Ah! Aw.

Both laugh.

Shane: Start it over. Make your "p" the other way… around your finger.

Carl: Oops.

Shane: Good, just tie it like around your finger. Attaboy.

Radio squawks.

T-Dog: Hello, base camp! Can anybody out there hear me? Base camp, this is T-Dog. Anybody hear me?

Dale takes the radio.

Dale: Hello? Hello? Reception's bad on this end. Repeat. Repeat.

T-Dog: Shane, is that you?

Lori: Is that them?

T-Dog: We're in some deep shit. We're trapped in the department store.

Shane: He said they're trapped?

T-Dog: There are geeks all over the place. Hundreds of 'em. We're surrounded.

Dale: T-Dog, repeat that last. Repeat.

Radio stops.

Lori: He said the department store.

Dale: I heard it too.

Lori: Shane?

Shane: No way. We do not go after them. We do not risk the rest of the group. Y'all know that.

Amy: So we're just gonna leave her there?

Shane: Look, Amy, I know that this is not easy…

Amy: She volunteered to go to help the rest of us.

Shane: I know, and she knew the risks, right? See, if she's trapped, she's gone. So we just have to deal with that. There's nothing we can do.

Amy: She's my sister, you son of a bitch.

Lori looks at Shane and then follows Amy. Thunder rumbles.

Lori: Amy…

Shane: Come on. It's all right, buddy.

 

Street

Glenn and Rick are still walking through several Walkers.

Glenn (whispering): It's gonna work. I can't believe it.

Rick (whispering): Don't draw attention.

While Rick and Glenn continue to shuffle down the street, rain starts to fall on them.

 

Roof

Morales and the others are still watching Rick and Glenn.

Morales: Oh man. It's just a cloudburst. We get 'em all the time. It'll pass real quick.

 

Street

Rick and Glenn try not to panic as they continue to walk at the normal pace. They notice that the rain is starting to wash of the guts. The Walkers are starting to get a whiff of life walking past them and they start to get a little more aggressive towards Rick and Glenn as they try to figure out if they are dead or alive.

Glenn: The smell's washing off. Isn't it? Is it washing off?

Rick: No, it's not. Well, maybe.

However, as more guts wash off, the Walkers realize that they are indeed alive. One of them starts to charge at them and Rick proceeds to crush its skull with the axe.

Rick: Run!

Rick and Glenn take off down the street with Rick killing 6 more with the axe and Glenn killing 2 with a crowbar he has.

 

Roof

Morales: Come on, come on, come on.

 

Street

The two throw their weapons over the fence and climb over it before the Walkers are able to get them. While Glenn finds the keys to the truck, Rick pulls Merle's pistol and kills more Walkers with it. Glenn finally finds the keys to the truck and throws them to Rick.

Glenn: Rick!

They enter the truck as some Walkers start climbing over the fence and running after them. One of them reaches the truck and taps on Glenn’s window.

Glenn: Go go go go!

The two speed away before the walkers catch up.

 

Roof

Angela: They're leaving us.

Merle: What? What?

Morales: Where they going? Where they going?

Angela: No no, come back.

 

Truck

Glenn: Oh my God. Oh my God. They're all over that place.

Rick: You need to draw them away. Those roll-up doors at the front of the store… That area? That's what I need cleared. Raise your friends. Tell them to get down there and be ready.

Glenn: And I'm drawing the geeks away how? I… I missed that part.

Rick: Noise.

 

Street

Rick pulls up next to a red sports car and smashes the window. The car alarm starts to sound and Rick hotwires the car for Glenn. Glenn drives the sports car back towards the store and Rick takes the truck back as well.

Glenn: Those roll-up doors at the front of the store facing the street… Meet us there and be ready.

 

Roof

The group heads down towards the loading dock to make their escape, whereas Dixon is still handcuffed.

Morales: Come on! Let's go, let's go!

Merle: Hey, you can't leave me here! I'm not fooling, man! Morales! Hey, man! Don't do this!

Angela: Come on.

Angela and Jacqui leave the roof.

Merle: Hey, that's my gun. You can't leave me. Don't leave me here, you guys.

Angela: Morales, come on.

Morales: I'm coming! We've gotta go!

Morales leaves the roof, while T-Dog is hesitating.

Merle: Morales! You can't leave me like this, man! Hey, T-Dog. No, man. You can't leave me, man. You can't leave me here… Not like this. You can't, man. It's not human. Come on, don't do this.

T-Dog groans, but decides to free Dixon.

Merle: Come on, T. Come on! Come on, yeah! Yeah! Come on! Co… That's it! Yes! Come on, baby! Come on.

However, when he runs back towards Merle, he trips. The handcuff key falls out of his hand and ends up dropping down a drain.

 

Store

Zombies bangs as Angela and Morales past by.

 

Roof

Merle: Son of a bitch! You did that on purpose!

T-Dog: I didn't mean to!

Merle: You lie! You did it on purpose!

T-Dog: It was an accident!

Merle: Don't leave me, man! Don't leave me! Don't leave me! You liar!

T-Dog: I'm sorry. Man, I'm sorry.

Merle: Don't leave me!

T-Dog: I'm sorry.

He runs from Merle.

Merle: Damn you all! Don't leave me, man! Don't leave… don't leave me!

In an effort to try and help Merle, he chains the door to the roof shut.

Merle: Hey! What are you doing, man? You're gonna rot in hell! You're gonna rot in hell! Come back, man!

T-Dog: Wait a minute! Here I come! Don't leave me! Don't leave!

 

Store

The rest of the survivors make it to the loading dock.

Angela: Okay. Okay. I got it.

Morales: Shh.

Angela: What is that?

Car engine revs.

 

Street

Glenn: Come on. Come on. Get closer. Get closer. Come on. Come on.

Glenn pulls up to the store in his red sports car and is able to lure most of the Walkers away from the store. Zombies start growling.

 

Store

T-Dog joins the rest of the survivors just in time before the Walkers break through the second set of doors and storm the store. Thanks to Glenn, Rick has the chance to pull in with his truck.

T-Dog: Hey, wait for me!

Walkers enter the store.

T-Dog: They're here! Let's go! They're in here!

Rick bangs on the door.

All: Let's go! Open the door!

T-Dog: We've gotta go! 

Rick picks up Morales, Jacqui, Andrea, and T-Dog.

Morales: I'm in!

Morales closes the back before the Walkers can get to them and the group makes their escape.

 

Roof

Merle is still handcuffed to the pipe on the roof.

Merle: Don't leave me! You'll die! Go to hell! Damn you! You're gonna rot in hell!

Merle keeps yelling.

 

Truck

As they drive away, everyone notices Dixon is missing.

T-Dog: I dropped the damn key.

Realizing there is nothing that they can do, the group drives away from Atlanta. Andrea notices Glenn isn't around.

Angela: Where's Glenn?

 

Highway

Down the highway that Rick entered Atlanta in, the car alarm still ringing as Glenn speeds down the highway in the red sports car. He is listening to music and screaming at the rush of driving down the road this fast.

Glenn: Whoo-hoo-hoo! Yeah-hoo-hoo!

Glenn is driving down the road.

Kikavu ?

Au total, 145 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Chaudon 
26.10.2018 vers 17h

Kln16 
16.08.2018 vers 14h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

JeNetflix 
12.05.2018 vers 12h

jujume80 
22.01.2018 vers 14h

Candyshy 
15.01.2018 vers 16h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série A Discovery of Witches !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Découvre la carte de la série Black Sails, dans la catégorie Pin's de notre collection d'HypnoCards !
En vitrine | Black Sails (Pin's)

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 00:45

Survivor
Aujourd'hui à 00:44

Calendriers
02.09.2018

Stradivarius
Aujourd'hui à 12:42

S09E07 Stradivarius
Aujourd'hui à 12:29

Who Are You Now
13.11.2018

Prochaines diffusions
Logo de la chaîne OCS Choc

The Walking Dead, S09E07 (inédit)
Jeudi 22 novembre à 22:20

Logo de la chaîne OCS Choc

S09E08 (inédit)
Lundi 26 novembre à 20:40

Dernières audiences
Logo de la chaîne AMC

The Walking Dead, S09E07 (inédit)
Dimanche 18 novembre à 21:00
4.79m / 1.8% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

The Walking Dead, S09E06 (inédit)
Dimanche 11 novembre à 21:00
5.40m / 2.0% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

The Walking Dead, S09E05 (inédit)
Dimanche 4 novembre à 21:00
5.41m / 2.1% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

The Walking Dead, S09E04 (inédit)
Dimanche 28 octobre à 21:00
5.10m / 2.0% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

The Walking Dead, S09E03 (inédit)
Dimanche 21 octobre à 21:00
5.04m / 1.9% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

The Walking Dead, S09E02 (inédit)
Dimanche 14 octobre à 21:00
4.95m / 2.0% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
[TWD] Audiences du 9X05

[TWD] Audiences du 9X05
L'épisode charnière de la 9ème saison de The Walking Dead aura vu les audiences de la série...

[TWD] Rick sera de retour !

[TWD] Rick sera de retour !
!! Alerte Spoiler !! Pour ceux et celles qui ne veulent absolument rien savoir, on ne lit pas la...

[TWD] Norman Reedus et Melissa McBride seront dans la suite

[TWD] Norman Reedus et Melissa McBride seront dans la suite
Selon les informations, Norman Reedus alias Daryl, et Melissa McBride alias Carol, seront présents...

[TWD] Diffusion du 9.05

[TWD] Diffusion du 9.05
Ce soir à 21h, vous pourrez continuer à suivre les aventures des survivants de The Walking Dead avec...

Sondage - Novembre 2018

Sondage - Novembre 2018
Ce mois-ci, nous vous proposons un sondage duel qui oppose les deux séries. Alors plutôt The Walking...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Duel - The Walking Dead ou Fear The Walking Dead

Total : 13 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

choup37, Hier à 18:43

Allez les 2 thèmes d'Elementary sont quasi validés.. on les aide

ptitebones, Hier à 21:29

Il faut encore 2 petits votes pour la bannière Jericho

Linstead77, Hier à 21:56

Le quartier The Originals vous propose son thème 3 du survivor !

grims, Aujourd'hui à 09:27

Aujourd'hui venez poster votre photo préférée de Ragnar sur le quartier Vikings

Kika49, Aujourd'hui à 10:42

Luke Mitchell vous attends sur le quartier Blindspot afin de départager ses bannières. Venez voter sur le topic Votre avis Compte.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site