VOTE | 461 fans

The Walking Dead
#202 : Saignée

Réalisation : Ernest Dickerson
Scénario : Glen Mazzara

Résumé :

Son fils gravement blessé, Rick trouve de l'aide dans une ferme occupée par la famille Hershel, dont le père est vétérinaire et tente de soigner Carl.

Popularité


4.33 - 3 votes

Titre VO
Bloodletting

Titre VF
Saignée

Première diffusion
23.10.2011

Première diffusion en France
27.11.2011

Vidéos

Sneak Peek (Vosts)

Sneak Peek (Vosts)

  

Inside TWD (VO)

Inside TWD (VO)

  

Diffusions

Logo de la chaîne NT1

France (inédit)
Samedi 16.11.2013 à 00:25
0.35m / 6.7% (Part)

Logo de la chaîne AMC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 23.10.2011 à 00:00
6.70m

Plus de détails

Flashback : un peu avant l'apocalypse

Lori attend la sortie d'école de son fils Carl et raconte à une amie qu'entre elle et Rick, tout n'est pas rose... Alors cette amie demande à Lorie si elle aime encore Rick. Mais Lori ne semble pas très convaincue... elle aime mais il y a plusieurs point qu'elle aimerait changer !

Soudain Shane arrive dans une voiture de police, sans Rick. Lori réalise que quelque chose est arrivé à son mari. "Est-il vivant?" demande t-elle.

Shane raconte la fusillade sur l'autoroute.

"Comment puis-je dire à mon fils que son père a été abattu?" lui demande Lori. «tu n'as pas à le faire toute seule", répond Shane, mais Lori sait qu'elle doit le faire elle-même. Shane reste distant quand Lori révèle à Carl, qui l'a rejoint, que Rick a été abattu...

Retour dans le présent :

Rick tient Carl inconscient pendant qu'ils courent à travers un champ au côté de Shane et Otis, un robuste sudiste muni du fusil qui a accidentellement tiré sur Carl.

Ils arrivent près d'une ferme, où un homme plus âgé, Hershel, leur répond qu'il speuvent entrer. Hershel vit ici avec ses filles Maggie et Beth, le petit ami de Beth Jimmy, et Patricia, la petite amie d'Otis.

Hershel se précipite à l'intérieur et Rick dépose Carl sur un lit. Hershel sort sa trousse médicale.

Shane nettoie le sand avec des lingettes que Rick a sur son corps.

Rick retourne à l'intérieur et informe Hershel qu'il a le même groupe sanguin que Carl. Hershel lui révèle que le cerf abattu par Otis a ralenti la balle mais  qu'elle a malheureusement aussi éclaté en six fragments. Ces derniers doivent être retirés sans quoi il mourra rapidement.

Dans la forêt, Lori a entendu le son d'un tir... et étrangement, sent que quelque chose ne va pas. Daryl suppose que Rick pourrait avoir tué un zombie; Lori sait que Rick ne risquerait pas de faire un tel bruit.

Andréa tente de consoler Carol : «Je suis désolée de ce qui vous arrive», «Je sais comment vous vous sentez." Carol remerci Andrea pour sa sympathie. «Je prie juste en espérant qu'elle n'aura pas le même sort qu' Amy," ! Daryl intervient; Sophia sera sauvée !

Sur l'autoroute, Dale récupère des pièces de voiture et finit par remarquer que T-Dog est fiévreux. Le bras de T est infecté, il a besoin d'antibiotiques, sinon il succombera.

Dale encourage T-dog à rechercher des médicaments dans les voitures abandonnées.

Retour à la ferme, Rick attend avec impatience des nouvelles de Carl. «Pourquoi l'ai-je laisser venir avec nous?" se lamente t-il. Shane soutient Rick; il ne doit pas se le reprocher. Mais Rick est en boucle, après avoir survécu assez longtemps pour retrouver sa famille dans cet enfer, il ne comprend pas pourquoi en plus son fils s'est fait tiré dessus !!?

Dans la chambre, Carl hurle lorsque Hershel enlève un fragment de balle. Patricia, quant à elle, prépare Rick pour une transfusion sanguine. Hershel tenant le premier fragment retiré, précise qu'il en reste encore 5 !!

Après la transfusion, Rick insiste pour qu'on prévienne Lori mais Hershel à besoin de Rick ici. Shane assure Rick qu'il va la trouver.

Hershel interrompt leur conversation pour dire que Carl a besoin de chirurgie majeure sinon il va mourir, mais il ne peut pas effectuer une telle chirurgie sans un respirateur. Otis suggère qu'ils obtiennent d'autres fournitures médicales  à l'école secondaire - où la FEMA a mis en place une remorque - même si l'endroit est susceptible d'être envahi par les promeneurs. Shane et Otis décident que c'est la priorité et partent ensemble; Maggie, du coup, propose de trouver Lori.

Otis charge son camion.

Retour à l'autoroute, Dale est incapable de trouver des antibiotiques. T-Dog, délirant de fièvre, raconte à Dale qu'ils devraient s'enfuir avec la RV, avant le retour des autres. Dale comprend qu'il délire complètement...

Dans la forêt, les autres survivants reviennent vers la route. Quand soudain, un marcheur les attaque! Andrea se fait agripper et trébuche de peur... le zombie continue son avancée tandis qu'elle rampe et tente de se dégager en hurlant... mais Maggie surgit à cheval et frappe le zombie avec une batte de baseball. Ensuite, Maggie raconte à Lori que son fils a été blessé d'un coup de fusil et la prend avec elle sur son cheval... en indiquant aux autres le chemin de la ferme.

Retour sur le porche de la ferme, Rick et Hershel parlent de l'épidémie. Hershel croit que l'humanité finira par vaincre la maladie. "Il n'existe aucun remède" lui révèle Rick. Mais Hershel refuse d'y croire.

Lorsque Maggie réapparait avec Lori, elle se jette dans les bras de son mari et va au chevet de son fils et le caresse en pleurant.

Hershel avoue alors qu'il n'est que vétérinaire. Mais ils n'ont que lui...

Shane et Otis approchent de l'école laquelle est totalement infestée de zombie !!! Shane balance des fusées éclairantes dans le coffre d'une voiture abandonnée; les lumières divertissent les morts-vivants pendant ce temps lui et Otis peuvent entrer dans la remorque et se saisir du matériel médical.

Retour sur l'autoroute. Glenn raconte à Dale ce qui vient d'arriver. Ils décident que Dale, Carol, Daryl et Andrea doivent rester ici au cas où Sophia reviendrait tandis que Glenn prend T-Dog avec lui pour l'amener à cette fameuse ferme pour des soins médicaux.

Avant qu'ils partent cependant, Daryl tire d'un sac, des antibiotiques qu'il avait caché sur la moto de Merle.

Retour à la ferme. La pression artérielle de Carl continue de baisser. Hershel avoue qu'ils ne peuvent pas attendre beaucoup plus longtemps.

Pendant ce temps, Shane et Otis collectent les fournitures médicales de la remorque. Mais en sortant de la remorque, les zombies sont déjà revenus... il y en a partout et ils finissent par attirer l'attention des marcheurs. Ils se mettent alors à courir à travers l'école pour tenter de leur échapper mais tous les zombis se mettent à leur poursuite !! Finalement, Shane et Oti se glissent alors derrière une barrière de sécurité. Les marcheurs viennent s'écraser contre la grille qui commence à vasciller... les morts-vivants ne désespèrent pas d'atteindre les deux hommes maintenant pris au piège dans l'entrée.

 

Fin -

EXT. JOUR

(A la sortie de l'école, Lori discute avec une jeune mère de famille.)

FEMME : Quand t'as une petite mine, et que t'es pas très causante, c'est que quelque chose te tracasse. Alors ? Tu comptes m'en parler ?

LORI : Ce matin, le ton est monté, et ça a dégénéré. Comme d'habitude.

FEMME : Désolée, ma belle. Parfois, les hommes sont trop cons.

LORI : Pour être parfaitement honnête, c'est pas lui qui a été con.

FEMME : Ah, je vois.

LORI : Il garde son sang froid pour ne pas s'emporter et, moi, ça me fait encore plus péter les plombs. J'aimerais qu'il se lâche, et qu'il déballe tout ce qu'il me reproche. Que pour une fois, il explose. Qu'il me dise que j'abuse, que je dépasse les bornes, mais non ! Il est toujours... (Elle souffle.)

FEMME : Arrête ! Te culpabilise pas.

LORI : Tu crois ? Enfin, c'est quand même pas tout à fait normal d'en vouloir à ton mari, parce qu'il ne te hurle pas dessus.

(La femme rit.)

FEMME : Ca, c'est un problème que je n'ai pas avec Tom.

LORI : Tu l'aimes toujours ?

FEMME : Evidemment. On a signé, après tout ! On en a pris pour perpèt'.

LORI : J'admire ton pragmatisme.

FEMME : Et Rick ? Tu l'aimes toujours ?

LORI : Je me suis beaucoup posé la question, ces derniers temps, et... Je crois que la réponse est oui. C'est juste que je suis un peu paumée, voilà. Peut-être que notre problème, c'est qu'on s'est marié trop jeune. C'est dur... (Elle est interrompue par l'arrivée de deux voitures de police.) Excuse-moi. (Elle s'approche. Shane sort de la première voiture, tandis que deux officiers sortent de la seconde. Lori comprend au regard de Shane qu'il s'est passé quelque chose.) Est-ce qu'il est en vie ?

SHANE : Ils l'opèrent.

(La cloche de l'école sonne.)

LORI : Raconte.

SHANE : L'appel radio nous a informé qu'il y avait deux suspects. Mais en fait, il y avait un troisième gars. Quelqu'un a pas assuré. J'ai pas assuré non plus. Je l'ai vu trop tard, j'ai rien pu faire. Lori, c'est de ma faute.

LORI : Dis pas n'importe quoi. (Elle se place à côté de Shane pour faire face à la sortie de l'école. Ils voient Carl sortir, lui font signe.) Comment je vais lui dire ? Comment on dit à un enfant qu'on a tiré sur son père ?

SHANE : Si tu veux, je peux rester à tes côtés. (Elle lui pose la main sur la sienne. Puis se dirige vers son fils.) Courage.

(Shane observe, tandis que Lori explique à Carl ce qui est arrivé à Rick. Carl se met à pleurer et se jette dans les bras de sa mère.)


THE WALKING DEAD


EXT. JOUR

(Rick coure devant avec Carl, blessé, dans ses bras. Il est suivi par Shane, et par Otis, le chasseur responsable de l'accident.)

SHANE : (à Otis.) Allez ! Bouge ton cul, toi ! Avance !

RICK : On arrive quand ? On arrive quand ?!

OTIS : A 800 mètres ! Droit devant ! Hershel ! Allez trouver Hershel ! Il aidera votre garçon ! (Rick continue de courir. Otis tombe, épuisé.) Je suis désolé. Pardon.

(Shane le relève et le force à bouger.)

SHANE : Avance !

(Rick coure toujours malgré le fait qu'il soit à bout de souffle. Il s'arrête un court instant, lorsqu'il aperçoit la maison devant lui, puis reprend sa course. Sur le porche de la maison, Maggie Greene observe son arrivée avec des jumelles.)

MAGGIE : Papa !

(Rick arrive enfin à destination. Au même moment, Hershel et sa famille sortent de la maison.)

HERSHEL : Il s'est fait mordre ?

RICK : Non ! Tiré dessus par votre ami !

PATRICIA : Otis ?

RICK : Il m'a dit de trouver Hershel. C'est vous ? Aidez-moi, pitié !

HERSHEL : Amenez-le à l'intérieur.

RICK : Aidez mon petit garçon !

HERSHEL : Entrez.


INT. JOUR

(Ils entrent dans la maison.)

HERSHEL : Patricia ? Apporte-moi ma trousse d'urgence. Maggie ?

MAGGIE : Oui ?

HERSHEL : Coagulants, analgésiques. Apporte-moi tout ce que j'ai.

MAGGIE : D'accord.

HERSHEL : Il me faut des serviettes propres, des draps, de l'alcool. Posez-le. (Ils arrivent devant un lit où Rick pose Carl, inconscient.) Prenez la taie.

RICK : Est-ce que... Est-ce qu'il est vivant ?

HERSHEL : Prenez la taie d'oreiller ! Vite !

RICK : Est-ce que mon fils est vivant ?

HERSHEL : Pliez-la en plusieurs épaisseurs. Appuyez sur la plaie. (Rick, tremblant et sous le choc, s'exécute, tandis que tout le monde s'affaire autour de Carl. Hershel l'ausculte avec son stéthoscope.) Ca y est, je sens son pouls. Il est très faible.

PATRICIA : Je prends le relais. Reculez.

HERSHEL : Maggie, l'intraveineuse.

MAGGIE : On a besoin de place.

HERSHEL : Comment vous vous appelez ?

RICK : R-Rick...

HERSHEL : Rick ?

RICK : Oui, je m'appelle- je m'appelle Rick.

HERSHEL : Rick, on va faire tous ce qu'on peut pour le sauver. Mais vous devez nous laisser un peu d'espace. Tout de suite.

(Rick recule, quand il entend la voix de Shane venant de l'extérieur.)

SHANE : Dépêche-toi !

(Il le voit arriver, suivi d'Otis, qui peine.)


EXT. JOUR

(Rick sort pour les rejoindre.)

OTIS : Il est vivant ? Vous êtes arrivé à temps ?

(Rick ne répond pas. Il se frotte le visage, se mettant plein de sang dessus.)

SHANE : Rick, attend... Ca va aller. (Il sort un chiffon.) Attend, t'as du sang partout. Voilà. (Rick prend le chiffon, regarde ses mains ensanglantées.) Donne, donne. Ca va. Il est où ?

(Ils retournent à l'intérieur.)


INT. JOUR

(Ils s'approchent du lit. Une intraveineuse a été posée sur Carl. Hershel continue de compresser la plaie.)

HERSHEL : Vous connaissez son groupe sanguin ?

RICK : A positif. C'est le même que le mien.

HERSHEL : C'est une bonne chose. Ne vous éloignez pas, j'ai besoin de vous. Que s'est-il passé ?

OTIS : J'étais en train de traquer un daim. La balle l'a traversé, et est ressortie de l'autre côté.

HERSHEL : La balle a été ralentie en passant à travers. C'est sûrement pour ça qu'il a la vie sauve. Mais à l'impact, la balle a éclaté. Il y a plein de petits morceaux. Je vais devoir retirer les fragments un à un. A première vue, j'en compte six.

(Otis s'approche de Patricia.)

OTIS : Je ne l'ai vu à aucun moment. J'ai tiré, et tout à coup, il était allongé par terre.

(Patricia prend Otis dans ses bras. Rick est sur le point de craquer.)

RICK : Lori n'est pas au courant ?

SHANE : Non.

RICK : Ma femme n'est pas au courant... Ma femme n'est pas au courant....

SHANE : Shhh... Ca va aller, mec. Ca va aller.


EXT. JOUR

(Dans les bois, Lori, Andrea, Daryl, Glenn et Carol continuent leur marche. Lori s'arrête pour regarder en arrière.)

ANDREA : Ca te préoccupe toujours ?

LORI : J'ai entendu un coup de feu.

DARYL : On l'a tous entendu.

LORI : Pourquoi un seul ? Pourquoi seulement un coup de feu ?

DARYL : Pour déglinguer un rôdeur.

LORI : Je suis pas idiote. Rick n'utiliserait pas son arme pour abattre un seul rôdeur, et Shane non plus. Ils feraient ça en silence.

CAROL : C'est bizarre qu'ils ne nous aient pas rattrapé.

DARYL : Peut-être, mais on peut pas faire grand-chose. On va pas courir après un écho dans toute la forêt.

LORI : Alors, on fait quoi ?

DARYL : On continue. On fouille partout pour retrouver Sophia, et on retourne sur l'autoroute.

ANDREA : A mon avis, ils vont nous retrouver au fourgon. (Tandis que les autres s'apprêtent à reprendre leur marche, Andrea s'approche de Carol.) Je suis désolée de ce qu'il t'arrive, Carol. Je sais ce que tu traverses.

CAROL : J'imagine, oui. Merci. Rien que de penser qu'elle est livrée à elle-même, dans cette grande forêt... Je sais pas où elle est, et j'imagine le pire. Je passe tous mon temps à prier pour qu'elle ne finisse pas comme Amy. Oh ! Excuse-moi ! Pardon, j'aurais pas dû dire ça. C'est atroce !

(Andrea secoue la tête.)

ANDREA : On prie tous pour la retrouver. Même si ça sert pas à grand-chose.

DARYL : Je vais vous dire à quoi ça sert. Ca sert foutrement à rien ! Les bondieuseries, c'est une perte de temps. On va la retrouver, ta fille. Et on va la retrouver vivante. Il n'y a que moi qui suis zen, ou quoi ? Putain de merde !

(Le groupe se remet en marche.)


EXT. JOUR

(Sur l'autoroute. Dale est en pleine récupération de pièces de voitures. Il est rejoint par T-Dog.)

DALE : On va finir par avoir un véritable stock de pièces de rechange.

T-DOG : Ils devraient pas être revenus ?

DALE : Il fait encore jour. Rien d'alarmant, pour l'instant. Ca va ? (T-Dog hoche subrepticement la tête, mais Dale n'est pas satisfait.) T-Dog ! Je viens de te demander comment t'allais. Tu veux bien me répondre ? Te replie pas sur toi-même, si tu veux rester en vie.

T-DOG : En fait, ça me lance tout le temps. Ca me fait super mal.

DALE : Fais-moi voir.

(Dale soulève le pansement de fortune posé sur la blessure de T-Dog. Il lui fait malencontreusement mal en le replaçant.)

T-DOG : Argh ! Arrête ! Touche pas !

DALE : Excuse-moi ! Je suis désolé. Je n'aime pas ça. T-Dog, tes veines sont - sont toutes décolorées. Ta blessure s'est infectée, c'est grave ! Si ça se généralise, tu risques de mourir.

(T-Dog se met à rire.)

T-DOG : Oh, putain ! Il manquerait plus que ça. C'est l'enfer sur terre. Des hordes de morts bouffent les vivants, et... Theodore Douglas va claquer à cause d'une minuscule entaille au bras.

DALE : DIs pas de bêtises, on va te remettre sur pieds. J'arrête pas de le répéter depuis hier, il faut absolument qu'on mette la main sur des antibiotiques, c'est urgent. On a fouillé la plupart des voitures, mais rien. On n'a même pas déniché une seule boîte de médicaments. J'en reviens pas ! C'est quand même un monde, ça ! C'est vrai, non ?

T-DOG : Il y en a sûrement quelque part.

DALE : Ouais, on est d'accord. Allez ! On va continuer. On n'a pas dû bien chercher. On va se remettre au boulot. Hein ? D'accord ?

(Aussitôt dit, aussitôt fait. T-Dog se met à fouiller des voitures. Dans une boîte à gants, il trouve un paquet de cigarette, et en prend une. Quand il jette un oeil à la banquette arrière, il voit un siège bébé couvert de giclures de sang. Il prend peur, et ferme rapidement la voiture.)


INT. JOUR

(Shane et Rick, assis sur le canapé du salon, attendent des nouvelles de Carl.)

RICK : Pourquoi je l'ai laissé venir avec nous ? J'aurais dû le laisser avec Lori.

SHANE : Ca sert à rien de t'en vouloir. Tu vas finir complètement dingue, si tu rumines.

RICK : Quand une petite fille disparait, tu pars à sa recherche, c'est simple. T'as dis qu'il fallait arrêter et repartir.

SHANE : Peu importe ce que j'ai dis.

RICK : C'est à cause de mon obstination que Carl est blessé. Je devrais être à sa place.

SHANE : Tu as été à sa place. Non ? Et tu t'es battu. Il va faire pareil.

RICK : Alors, c'est pour ça que je suis sorti de cet hôpital ? C'est pour ça que j'ai retrouvé ma famille ? Pour finalement qu'elle soit brisée ? C'est quoi ? Une sorte de blague tordue ?

SHANE : Shhh ! Tu te fais du mal. Arrête de ressasser.

RICK : Quand une petite fille disparait... Tu pars à sa recherche, c'est pourtant pas si compliqué. C'est....

(Maggie sort de la chambre.)

MAGGIE : Rick ? (Rick la suit pour trouver Carl hurlant sur son lit.) Il a besoin de sang.

(Shane entre à son tour.)

HERSHEL : Vous ! Venez le tenir.

(Shane s'avance et prend le relais de Patricia.)

SHANE : Oui. D'accord. C'est bon.

PATRICIA : Merci.

(Hershel est en train d'extirper les éclats de balle.)

SHANE : Shhh....

PATRICIA (à Rick) : Tendez le bras.

RICK : Arrêtez ! Vous allez le tuer !

HERSHEL : Calmez-vous, si vous voulez qu'il vive.

PATRICIA : Il a besoin de sang !

SHANE (à Rick) : Dépêche-toi ! (Patricia prépare Rick pour la transfusion. Carl pleure, puis s'évanouit.) Non, non ! Pourquoi est-ce qu'il....

HERSHEL : Non, ne vous inquiétez pas. Il s'est évanoui. (Hershel retire un éclat.) En voilà un. Encore cinq morceaux.


INT. JOUR

(Le calme est revenu. La transfusion est installée. Hershel prend la tension de Carl.)

HERSHEL : Sa tension est stable.

RICK : Lori devrait être là. Elle ne sait même pas ce qu'il se passe. Il faut que je la trouve, que je la ramène ici.

HERSHEL : Je vous le déconseille.

RICK : Mais c'est sa mère ! Elle a le droit de savoir que son fils se trouve entre la vie et la mort.

HERSHEL : Votre fils va avoir besoin de plus de sang. (A Shane.) Ne le laissez pas s'éloigner de plus de vingt mètres de ce lit.

(Patricia enlève la transfusion. Rick se lève.)

SHANE : Hé. Pas de bêtises, hein ?

RICK : C'est bon, ça va. Ca va.

(Rick sort.)

SHANE : Je m'en occupe. (Ils vont dans le salon où Otis et Maggie attendent.) Son état est stable pour l'instant.

RICK : Shane, il faut avertir Lori. Il faut qu'elle vienne ici.

SHANE : Ouais, je comprends. T'as raison. Je vais m'en charger. Pendant ce temps, tu dois jouer ton rôle.

RICK : Mon-mon rôle ?

SHANE : Tu dois être présent. Pour ton fils. Même s'il n'avait pas besoin de ton sang pour survivre. Je ne te laisserai franchir cette porte sous aucun prétexte, et je déconne pas. Je suis prêt à te casser les deux jambes pour t'empêcher de partir. S'il lui arrivait quelque chose, au moment où t'es pas là... Si pendant ton absence, il succombait à ses blessures, je sais que tu pourrais jamais te le pardonner. Et tu sais quoi ? Lori non plus.

RICK : Oui. T'as raison.

SHANE : J'ai toujours raison. (Il rit et arrache un sourire à Rick.) Tu sais ? Quand t'étais à l'hôpital, et qu'il n'y avait aucune chance que tu t'en sortes, t'aurais dû voir Lori. Quel courage ! Elle y a cru. Elle a lâché à aucun moment. Elle a pas cessé de se battre. Et aujourd'hui, c'est à ton tour d'être aussi fort qu'elle. Carl a besoin que tu restes à ses côtés, que tu sois solide. Alors, accroche-toi, et bouge pas d'un poil. Tu m'entends ? Concentre-toi là-dessus. Et, tout le reste, c'est moi qui m'en charge.

RICK : D'accord.

SHANE : D'accord.

(Hershel sort. Tout le monde se lève.)

HERSHEL : Il est hors de danger, pour le moment. Mais je dois tout de même retirer les autres fragments.

RICK : Comment ? Vous avez vu comme il a souffert !

HERSHEL : Et c'était le morceau le plus facile à enlever. Les autres se sont logé plus profondément encore.

SHANE : C'est pas vrai....

HERSHEL : Ce n'est pas tout.

RICK : Dites-moi.

HERSHEL : Son abdomen est gonflé, et sa tension a chuté, ce qui indique qu'il y a une hémorragie interne. Un des fragments de balle a dû toucher un vaisseau sanguin. Je dois l'ouvrir et trouver le vaisseau qui a rompu, pour arrêter l'hémorragie. Il doit être parfaitement immobile pendant que je l'opère. S'il se débat comme il s'est débattu tout à l'heure, je risque de sectionner une artère, et il mourra en deux minutes. Ne serait-ce que pour tenter cette opération, je dois l'anesthésier. Mais en faisant ça, il ne pourra plus respirer tout seul, et ça nous conduira malheureusement à la même issue.

RICK : Qu'est-ce qu'il vous faut ?

OTIS : Il vous faut un respirateur. Quoi d'autre ?

HERSHEL : Les tubes en plastique qui vont avec. Et aussi toutes sortes d'instruments chirurgicaux, champs opératoires, fils de suture....

RICK : Si vous aviez tout ça, vous pourriez le sauver ?

HERSHEL : Je pourrais essayer de le sauver, en tout cas.

OTIS : L'hôpital le plus proche est parti en fumée, il y a des mois. (Hershel le regarde.) L'école....

HERSHEL : C'est à ça que je pensais. Ils avaient établi un centre médical d'urgence, là-bas. Il doit y avoir ce dont j'ai besoin.

OTIS : La zone était infestée, la dernière fois que j'y ai mis les pieds. Ca s'est peut-être amélioré, maintenant.

SHANE : Je t'ai dis que tout le reste, c'était moi qui m'en chargeait ? Je peux plus me défiler, maintenant.

RICK : Je veux pas que tu y ailles tout seul.

SHANE : T'inquiètes pas. J'aurais besoin de la liste du matériel, et d'un plan.

OTIS : Pas besoin de plan. Je vais vous emmener. J'ai une petite camionnette.

PATRICIA : Fais pas ça, Otis.

OTIS : Chérie, on n'a pas une minute à perdre. Ce gosse est en train de mourir, et c'est moi le responsable. Je ne vais pas rester ici, pendant que ce brave gars y va tout seul. Je m'en sortirai.

SHANE : Vous avez bien réfléchi ?

OTIS : Vous savez à quoi ils ressemblent, les instruments dont il a parlé ?

SHANE : Pas du tout, à vrai dire.

OTIS : Moi oui. J'étais technicien aux soins médicaux d'urgence. On peut en parler jusqu'à dimanche prochain, ou agir maintenant et sans perdre de temps.

SHANE : On y va maintenant, point barre.

RICK : Je vous remercie.

OTIS : Vous me remercierez quand le petit sera sauf. Il n'est pas encore sorti d'affaire. Je vais me préparer.

MAGGIE : Vous savez où elle est ? Votre femme ?


EXT. JOUR

(Le groupe, en pleine forêt, continue sa marche.)

DARYL : Le jour va bientôt tomber. On devrait rentrer.

LORI : On arrête, pour l'instant.

CAROL : On reprend quand les recherches ? Demain ?

LORI : Oui, on la retrouvera demain.

(Ils font demi-tour, en route pour l'autoroute.)


EXT. JOUR

(Shane et Otis se préparent à partir. Ils sont accompagnés par Rick, Patricia, et Hershel.)

RICK : Vous prenez le strict nécessaire, et vous rentrez tout de suite.

SHANE : Et toi, tu tiens le coup.

(Patricia se jette dans les bras d'Otis.)

OTIS : Allez, t'inquiète pas. (Rick s'approche d'Otis, et lui tend son arme.) C'est une belle arme, Rick. Je vous promets que je vous la rendrai. (Shane et Otis montent dans la camionnette. Otis met son fusil entre eux. Shane jette un oeil.) J'ai que ça pour me défendre.

SHANE : Je pensais pas que cette journée allait être aussi bizarre.

OTIS : Je vous le fais pas dire.

(Il démarre, et ils se mettent en route. Patricia secoue la tête, puis rentre, laissant Hershel et Rick seuls.)

HERSHEL : Je vais voir comment va votre petit.

(Il se dirige vers la maison, suivi de Rick.)


EXT. JOUR

(Sur l'autoroute. T-Dog est à l'ombre du camping-car. Dale le rejoind, avec un sac et une guitare.)

DALE : Tiens, j'ai fais un stock de piles. J'ai une bouteille de- de quelque chose. Enfin, ça doit se boire. J'ai aussi trouvé une machette toute neuve, et bien tranchante. Et je me suis dis que cette guitare plairait à Glenn. Peut-être qu'il en joue ? Hein ? Pas de médicaments. Et toi ?

T-DOG : De l'ibuprofène. Et ça. (Il montre sa cigarette.) Qu'est-ce qu'on fait ?

DALE : Faut se trouver de la bouffe, pour tenir le coup.

T-DOG : Non, c'est pas ça que je veux dire. Qu'est-ce qu'on fout là, nous ? Tout le monde est dans la forêt. Ils cherchent tous la gamine, et nous, on se tourne les pouces. Pourquoi ? Parce qu'ils pensent qu'on est les plus faibles. T'as quel âge, toi ? 70 piges ?

DALE : 64.

T-DOG : Huh. Et moi, je suis le seul black. Et ça, ça limite considérablement mon espérance de vie.

DALE : Mais qu'est-ce que t'es allé t'imaginer, T-Dog ?

T-DOG : Attend, je vais t'expliquer. Il y a deux bons cowboys qui jouent à la police, un bouseux raciste et son dingue de frangin, qui s'est scié la main parce que j'ai fais tomber une clé. A ton avis, dans ce scénario, qui sera le premier à se faire lyncher ?

DALE : Tu penses pas ce que tu dis ? Ou peut-être... Peut-être qu'un truc m'échappe. Parce que ces cowboys, ils font tout pour nous protéger. Et t'as la mémoire courte, à mon avis ! Parce que ce bouseux raciste, il t'a tout de même sauvé la vie ! Et plus d'une fois !

T-DOG : Ouais, et faut pas oublier Andrea. Elle a tué sa propre soeur.

DALE : Elle était déjà plus là.

T-DOG : Et qui a ensuite voulu se faire exploser. Elle a un grain, celle-là.

DALE : Ca n'a pas été facile pour elle. Mais qu'est-ce qui te prend, tout à coup ?

T-DOG : C'est pas une excuse ! C'est facile pour personne, en ce moment. Sans déconner ! Ouvre les yeux, sérieux ! On galère trop ! On va tous finir par crever !

DALE : Shhhhh !

T-DOG : Viens, on s'en va. On se tire. On prend le camping-car.

DALE : Tu délires complètement, là !

T-DOG : Non ! Réfléchis ! Qu'est-ce qu'on fout sur le bord de la route ? On sert d'appât ! Allez ! Viens, on se casse tous les deux. On se casse. On met les voiles, avant qu'ils reviennent. Aide-moi.

(Dale pose la main sur le front de T-Dog.)

DALE : Mais, c'est pas vrai ! T'as de la fièvre, t'es brûlant ! Donne-moi ça. Donne. (T-Dog lui tend la boîte de médicaments. Dale en sort et les donne à T-Dog.) Tiens, avale tout. Ca va faire tomber la fièvre. (T-Dog s'exécute docilement.) Mais qu'est-ce qu'ils fabriquent ?


EXT. JOUR

(Dans les bois. Le groupe marche en direction de l'autoroute.)

ANDREA : C'est encore loin ?

DARYL : Non, pas très loin. On doit être à cent mètres. A vol d'oiseau.

ANDREA : Ouais, ben, j'aimerais bien être un oiseau. (Sans faire attention, elle s'éloigne du groupe. Elle passe à travers une toile d'araignée.) A vol d'oiseau, mes fesses, oui !

(Soudain, un rôdeur arrive sur le côté et l'attaque. Elle hurle.)

CAROL : Andrea !

ANDREA : Au secours ! (Elle se débat, et finit par trébucher.) Au secours ! A l'aide ! A l'aide !

(Soudain, Maggie arrive à cheval et assome le rôdeur.)

MAGGIE : Lori ? Lori Grimes ?

(Elle arrête le cheval.)

LORI : C'est moi, Lori.

MAGGIE : C'est Rick qui m'envoie. Suivez-moi.

LORI : Quoi ?!

MAGGIE : Carl a reçu une balle dans la poitrine. Il est en danger. Il est en vie, mais vous devez venir tout de suite ! Rick a besoin de vous, alors suivez-moi !

(Lori se précipite.)

DARYL : Oh, oh, oh ! Hey ! On la connait pas cette fille ! Tu vas pas la suivre comme ça ?!

MAGGIE : Rick a dit que d'autres gens attendaient sur l'autoroute, vers l'embouteillage géant.

GLENN : Huh-huh.

MAGGIE : Faites demi-tour, et allez jusqu'à Fairborne Road. Rendez-vous à la boîte aux lettres au nom de Greene.

(Maggie et Lori s'en vont. Le rôdeur se relève.)

DARYL : Ferme ta gueule.

(Il lance une flèche dans la tête du rôdeur.)


EXT. JOUR

(Maggie et Lori traversent les plaines à cheval, en direction de la ferme.)


EXT. JOUR

(De retour au campement. Le groupe vient d'expliquer à Dale et à T-Dog ce qu'il s'était passé.)

DALE : Tu rigoles ?! Qui a bien pu lui tirer dessus ?

GLENN : J'en sais rien, Dale. J'étais pas là. Tout ce que je sais, c'est qu'une nana a surgi sur un cheval comme Zorro, et a emmené Lori.

DALE : Et vous n'avez rien fait ?

DARYL : Oh, ça va ! Commence pas à me saouler, papi ! C'est Rick qui l'envoyait. Elle connaissait les noms de Lori et de Carl.

DALE (à Andrea) : J'ai entendu quelqu'un hurler. C'était toi ?

GLENN : Elle a été attaquée par un rôdeur. Elle l'a échappé belle.

DALE : Andrea, ça va ? Tu n'as rien ?

(Andrea soupire, et rentre dans le camping-car sans un mot.)


EXT. JOUR

(Rick sort sur le porche. Il est rejoint par Hershel.)

RICK : Cet endroit est magnifique.

HERSHEL : Ma famille possède le terrain depuis 160 ans.

RICK : C'est tellement paisible. J'en reviens pas. Un petit coin épargné. Vous avez de la chance.

HERSHEL : Nous n'avons pas totalement été épargnés. Nous avons perdu des voisins, des amis. L'épidémie m'a pris ma femme, mon gendre.

RICK : Je suis désolé.

HERSHEL : Mes filles n'ont pas été touchées. Je remercie Dieu de sa clémence. En fait, on ne possède plus rien. Tout ce qui nous reste, c'est ceux qui ont survécu. Tout ce qu'on espère, c'est de pouvoir continuer à vivre en paix, jusqu'à ce qu'un remède soit découvert.

RICK : On est allé au Centre de Contrôle des Maladies. Mais, il n'existe plus, maintenant. Et il y a pas de remède.

HERSHEL : Ca, je ne le crois pas. Quand le virus du SIDA est apparu, tout le monde a paniqué. Au village, un garçon l'a attrapé. Les parents de certains enfants les ont retirés de l'école, de façon à ce qu'ils ne soient pas assis dans la même pièce que lui.

RICK : Cette fois, c'est différent.

HERSHEL : Oui, c'est ce que l'on dit toujours. Cette fois, c'est différent.

RICK : Ca l'est vraiment.

HERSHEL : Depuis des siècles, l'Homme fait face à des épidémies mortelles. Il se prend une bonne claque pendant un certain temps, et puis un beau jour, il rebondit. La nature reprend ses droits, et restaure l'équilibre. Elle remet les choses à leur place, voilà tout.

RICK : J'aimerais bien partager votre avis.

(Au loin, le galop d'un cheval se fait entendre. Maggie et Lori arrivent, Rick se précipite à leur rencontre. Lori descend de cheval et se jette, en pleurs, dans les bras de Rick. Puis, ensemble, ils rentrent dans la maison.)


INT. JOUR

(Lori et Rick se rendent au chevet de Carl. Lori, sous le choc, s'allonge à ses côtés.)

LORI : Mon petit bonhomme... Mon petit bonhomme... Mon petit bonhomme... Maman est là. Maman est là. Tu vas t'en sortir. Tu vas t'en sortir. Papa et moi, on est là.

(Un peu plus tard. Une nouvelle transfusion est en cours. Rick tente de se lever.)

LORI : Doucement. Doucement. Combien de fois ils ont pris ton sang ?

RICK : Deux fois. Seulement deux fois.

LORI : Carl voulait te donner son sang, quand tu étais à l'hôpital. J'ai été obligée de me fâcher.

(Plus tard, après la transfusion, Lori et Rick vont dans le salon. Hershel tend un verre de jus d'orange à Rick.)

RICK : Merci.

LORI : J'ai des questions. Si j'ai bien compris, quand Shane est revenu, et cet autre homme...

HERSHEL : Otis.

LORI : Otis. L'idiot qui a tiré sur mon fils.

HERSHEL : Madame, c'était un accident malheureux.

LORI : J'en tiendrai compte plus tard. Mais pour l'instant, il reste l'idiot qui a tiré sur notre fils.

RICK : Lori, ces gens font tous leur possible pour sauver Carl.

LORI : Quand ils apporteront la machine, vous pourrez commencer l'opération ?

HERSHEL : Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir, oui.

LORI : Très bien. Vous l'avez déjà pratiqué, cette opération ?

HERSHEL : Il y a longtemps, oui. En quelque sorte.

LORI : En quelque sorte ?

RICK : Lori, n'en demande pas trop. Les chirurgiens, ça coure pas les rues, ces temps-ci.

LORI : J'en suis bien consciente, mais... Vous êtes médecin, au moins ?

HERSHEL : Oui, Madame. Un médecin spécialisé.

LORI : Spécialisé ? Quel type de médecine ?

HERSHEL : La médecine vétérinaire.

(Lori et Rick se regardent.)

LORI : Et vous avez déjà pratiqué cette opération sur des animaux ? Sur des vaches ? Des porcs ?

RICK : Il-il faut que je m'asseye...

(Rick tombe presque. Lori l'aide à s'asseoir.)

LORI : Vous êtes complètement dépassé par les évènements.

HERSHEL : Madame, nous le sommes tous.


EXT. JOUR

(La nuit ne va pas tarder à tomber. Shane et Otis arrivent devant le bâtiment scolaire. Ils se cachent derrière une voiture.)

SHANE : Ok. On jette un coup d'oeil.

(Le parking qui les sépare du bâtiment est infesté de rôdeurs.)

OTIS : Vous avez vu ? C'est un centre d'urgence. Le mobil-home, sur la droite.

(Shane repère le bâtiment indiqué par Otis.)

SHANE : C'est pas là qu'on va. Si ?

OTIS : Si.


EXT. JOUR

(Sur l'autoroute, le groupe décide de la marche à suivre.)

CAROL : Je refuse de partir. On peut pas s'en aller comme ça.

DALE : Carol, notre groupe s'est dispersé. Moins on est, plus on est faible.

CAROL : Et si elle retrouve son chemin, et qu'on est plus là ? On sait jamais.

ANDREA : Si Sophia revient et qu'on est parti à la ferme des Greene, elle croira qu'on l'a abandonnée.

DARYL : C'est vrai. Je vous propose la chose suivante. On attend demain matin pour lever le camp. On pourra lui faire une sorte de panneau géant. Lui laisser des vivres. Ce soir, je garde le camping-car. Je dors à l'intérieur.

DALE : Très bien. Alors, je reste avec le camping-car.

CAROL : Merci beaucoup. Merci à vous deux.

ANDREA : Comptez sur moi.

GLENN : Bon, si vous restez tous, alors moi aussi.

DALE : Il faut que tu y ailles, et tu prends le 4x4 de Carol.

GLENN : Moi ? Pourquoi ça tombe toujours sur moi ?

DALE : Parce qu'il faut qu'on retrouve cette ferme, qu'on reforme le groupe, et qu'on comprenne ce qu'il se passe. Et ce qui presse le plus, c'est d'y conduire T-Dog pour le soigner. Et ça, c'est pas discutable. Sa blessure est pleine de pus. Et il fait une infection du sang. Son état est critique, et ça pourrait lui être fatal. Il faut absolument l'emmener chez cette fille, et lui trouver des antibiotiques. Sinon, c'est simple. T-Dog risque d'y laisser sa peau.

(Daryl se tourne vers la moto, prend un sac plein de boîtes de médicaments.)

DARYL : Mets pas tes torchons pourris sur la moto de mon frère. (Il jette les chiffons à Dale.) Pourquoi vous avez rien dit avant ? J'ai la réserve de mon frangin. Il y a du cristal, de l'ecsta, mais ça fera rien. Des putains de calmants. (Il jette une boîte à Glenn.) La Doxicytine. (Il jette une autre boîte à Dale.) Et c'est pas du générique ça, c'est le top du top. Ouais, Merle avait chopé de sales trucs.


EXT. NUIT

(A l'école. Shane parvient discrètement jusqu'à la voiture pour ouvrir le coffre. A l'intérieur, il y trouve des torches. Otis et lui rient. Plus tard, une fois la nuit complètement tombée, ils jettent les torches allumées sur le parking, afin d'attirer l'attention des rôdeurs ailleurs. Une fois fait, ils se précipitent jusqu'au mobile-home, et entrent à l'intérieur.)


INT. NUIT

(Hershel reprend la tension de Carl.)

HERSHEL : Ca m'inquiète, il fait une nouvelle chute de tension. On va pas pouvoir patienter très longtemps.

RICK : Dites-moi ce qu'il vous faut. Maintenez-le en vie, et je vous rapporte tout.

LORI : Quoi ? Comment ça ?

RICK : Quelque chose s'est mal passé ! C'est pas normal qu'ils soient pas encore rentrés !

LORI : Tu délires ? Il est hors de question que tu sortes de cette maison.

HERSHEL : Ecoutez votre femme.

RICK : Il y a dû avoir un problème.

HERSHEL : Vous avez donné trop de sang, vous pourriez faire un malaise. Vous êtes trop faible pour leur porter secours. Vous n'auriez même pas la force de traverser la propriété.

RICK : Et si ça tournait mal ? Il faut que j'y aille, Lori !

LORI : Non ! Ta place est ici ! Pour Shane, une promesse est une promesse. Là-dessus, il est comme toi.

RICK : Je vais pas rester là, à attendre !

LORI : Si, c'est exactement ce que tu vas faire ! Et si t'as besoin de prier, de pleurer, ou de crier à Dieu qu'il est injuste, alors, vas-y, défoule-toi ! Mais je ne te laisserai aller nul part ! Carl a besoin de toi, et ici ! Me laisse pas seule pour affronter cette épreuve. Pas cette fois. Je ne peux pas. Je peux pas.


INT. NUIT

(Dans le mobile-home. Shane et Otis fouillent le bâtiment.)

SHANE : C'est ça ? Là ?

OTIS : Ouais. Trois. Il en faut trois. (Ils emballent tubes en plastique, bouteilles d'oxygène, et toutes sortes d'instruments.) Génial. Une sonde endo-trachéale flambant neuve. Pour un nouveau respirateur.

SHANE : C'est bien, mon gars. On rentre.

(Ils sortent.)


EXT. NUIT

(Lorsqu'ils mettent le pied dehors, ils se rendent compte que les rôdeurs se dirigent vers eux. Ils se mettent à courir.)

SHANE : Putain de bordel ! Me lâche pas d'une semelle ! (A un coin, ils se font surprendre, mais s'en sortent de justesse.) Oh, non, non, non ! Dégage ! Vite ! Merde, merde, merde ! Par ici, par ici ! Vite ! On recule, on recule ! (Ils sont forcés de battre en retraite dans le bâtiment scolaire. Ils entrent, ferment la grille, tandis que les rôdeurs viennent s'écraser contre elle. Ils semblent coincés.) Et merde !

(Les rôdeurs se poussent contre la grille, qui menace de céder à tout instant.)


Fin de l'épisode.

Kikavu ?

Au total, 131 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

JeNetflix 
12.05.2018 vers 12h

jujume80 
22.01.2018 vers 14h

Candyshy 
15.01.2018 vers 16h

melllou 
07.01.2018 vers 16h

Fenrrir 
25.12.2017 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Découvre la carte Creepy de Todd, un Wraith issu de la série Stargate Atlantis, dans notre collection d'HypnoCards.
En vitrine | Les Wraiths (Creepy)

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S04E08 (inédit)
Dimanche 10 juin à 21:00
2.32m / 0.7% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S04E07 (inédit)
Dimanche 3 juin à 21:00
1.97m / 0.6% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S04E06 (inédit)
Dimanche 20 mai à 21:00
2.31m / 0.8% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S04E05 (inédit)
Dimanche 13 mai à 21:00
2.15m / 0.9% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S04E04 (inédit)
Dimanche 6 mai à 21:00
2.49m / 0.9% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S04E03 (inédit)
Dimanche 29 avril à 21:00
2.71m / 1.0% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
[TWD] Le poster de la saison 9 dévoilé

[TWD] Le poster de la saison 9 dévoilé
Alors que la saison 9 attise bien des curiosités avec deux personnages principaux sur le départ, un...

[TWD] Spoilers - La fin de Rick et Maggie

[TWD] Spoilers - La fin de Rick et Maggie
Comme vous le savez maintenant, Andrew Lincoln et Lauren Cohan quitteront le show à la fin de cette...

Calendrier de juillet 2018

Calendrier de juillet 2018
Le calendrier du mois s'intéresse à la série Fear The Walking Dead ce mois-ci :-) Linstead77 nous a...

Fear The Walking Dead dans la tourmente

Fear The Walking Dead dans la tourmente
La série Fear The Walking Dead se voit accusé de plagiait. En effet, une plainte a été déposé par...

[TWD] Danai Gurira a bien failli ne pas être Michonne

[TWD] Danai Gurira a bien failli ne pas être Michonne
Et si Danai Gurira n'avait pas été Michonne ? Bien sûr, aujourd'hui, pour tous les fans de The...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 16:33

Nouveaux jeux pour se détendre un peu cet été dans les forums d'HypnoClap

pretty31, Avant-hier à 16:33

on vous attend

CastleBeck, Hier à 06:42

Le quartier Lethal Weapon compte sur vos votes, d'ici dimanche, pour la 3e catégorie des Awards sur le quartier. Merci.

juju93, Hier à 20:38

Plus personne pour voter au 3ème quart de finale du tournoi de chant de The L Word ? Pas besoin de connaître la série !

Sevnol, Aujourd'hui à 12:24

Des bannières ont besoin de vos votes dans les préférences N'hésitez pas à y passer faire un tour

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site