VOTE | 471 fans

The Walking Dead
#205 : Le Chupacabra

Alors qu'il est dans les bois, Daryl se blesse assez gravement et doit faire face à une attaque de zombies.

*****

Captures de l'épisode

Popularité


4.57 - 7 votes

Titre VO
Chupacabra

Titre VF
Le Chupacabra

Première diffusion
13.11.2011

Première diffusion en France
18.12.2011

Vidéos

Sneak Peek (VO)

Sneak Peek (VO)

  

Inside TWD (VO)

Inside TWD (VO)

  

Photos promo

Lori (Sarah Wayne Callies) et Rick (Andrew Lincoln)

Lori (Sarah Wayne Callies) et Rick (Andrew Lincoln)

Andrea (Laurie Holden)

Andrea (Laurie Holden)

Hershel (Scott Wilson) et Maggie (Lauren Cohan)

Hershel (Scott Wilson) et Maggie (Lauren Cohan)

Glenn

Glenn

Andrea

Andrea

Glenn (Steven) Yeun

Glenn (Steven) Yeun

L'inquiètude se lit sur les visages

L'inquiètude se lit sur les visages

Prière de repas

Prière de repas

Andrea et Dale (Jeffrey DeMunn)

Andrea et Dale (Jeffrey DeMunn)

Sauve qui peut

Sauve qui peut

Diffusions

Logo de la chaîne NT1

France (inédit)
Samedi 23.11.2013 à 00:10
0.30m / 4.5% (Part)

Logo de la chaîne AMC

Etats-Unis (inédit)
Dimanche 13.11.2011 à 00:00
6.12m

Plus de détails

Réalisation : Guy Ferland
Scénario :
David Leslie Johnson

Durée de l'épisode : 43 minutes

Cast : 

  • Andrew Lincoln ... Rick Grimes
  • Jon Bernthal ... Shane Walsh
  • Sarah Wayne Callies ... Lori Grimes
  • Laurie Holden ... Andrea Harrison
  • Jeffrey DeMunn ... Dale Horvath
  • Steve Yeun ...  Glenn Rhee
  • Chandler Grims ... Carl Grimes
  • Norman Reedus ... Daryl Dixon
  • Melissa McBride ... Carol Peletier
  • Irone Singleton ... T-Dog
  • Madison Lintz ... Sophia Peletier
  • Lauren Cohan ... Maggie Greene
  • Michael Rooker ... Merle Dixon
  • Emily Kinney ... Beth Greene
  • Scott Wilson ... Hersel Greene
  • Jane McNeill ... Patricia
  • James Allen McCune ... Jimmy
  • Adam Minarovich ... Ed

Flash-back juste après le début de l'apocalypse :

Shane, Lori et Carl sont bloqués à cause du trafic sur une route en direction d’Atlanta. Carl joue aux dames avec Sophia. Ed et Carol sont garés à proximité.

Carl a faim et Carol lui propose de partager leurs rations mais Ed s’énerve... Il ne veut pas partager.

Shane et Lori marchent en amont pour voir ce qui se passe et découvrent une force militaire aérienne impressionnante ainsi qu’une série d’hélicoptères survolant la ville d’Atlanta… des bombes sont lâchées sur la ville. Shane réconforte Lori qui devant ce spectacle semble désespérée.

Retour dans le présent :

Lori se réveille. Carol dit Lori qu'elle aimerait organiser un dîner pour remercier Hershel pour son hospitalité. Elle demande Lori de l’aider.

Rick, quant à lui, s’affère toujours à l'organisation des équipes de recherche pour la journée afin de retrouver la petite Sophia. Jimmy prétend avoir le consentement de Herhsel pour les aider. Daryl prévoit d'emprunter un cheval pour explorer la région.

"Peut-être que tu verras ton chupacabra là-haut», s’amuse T-Dog, se référant à une histoire de Daryl.

Glenn est assis sur le porche. Maggie et lui ont une discussion mais elle le repousse vivement : "Je ne sais même pas si je vous aime», dit-elle.

Les patrouilles dans les bois, Rick se remémore Shane dernières conquêtes amoureuses. Shane joue le long, mais il va bientôt tranquille. "Il est déjà assez difficile d'accepter ce qui s'est passé, sans déterrer le passé», dit-il.

"Que faisons-nous?" demande Shane agacé, faisant valoir que Rick propage le groupe aux seules fins de retrouver Sophia, qui est susceptible d’être morte !! Puis, il ajoute comme argument :

«Je sauve des vies ici pendant que vous êtes là à sauver des chats perdus dans des arbres" !

Pendant ce temps, Daryl atteint un ravin où il aperçoit une poupée couchée dans le lit du ruisseau. C'est la poupée de Sophia mais la fillette reste introuvable.

Daryl se déplace vers la poupée quand un serpent fait peur à son cheval et le projette dans le ravin, où il finit par s'empaler sur une de ses propres flèches.

Daryl coupe les manches de sa chemise pour les enrouler autour de sa taille, et ainsi tenter de maitriser sa blessure. Il commence alors l'escalade vers la crête. A mi-chemin vers le haut, il glisse et tombe à nouveau au bas du ravin, inconscient.

Retour à la ferme ; Glenn confronte Lori sur le test de grossesse. "Vous ne pouvez pas garder ça pour vous», mais Lori insiste alors que Rick approche... "Vous ne lui avez pas encore dit?" s’étonne Glenn.

Daryl a pris un cheval sans permission, et Jimmy n'a pas eu la bénédiction d’Hershel de se joindre au groupe de recherche ce qui agace le maître des lieux. « Je contrôle les miens», dit Hershel. "Vous contrôlez les vôtres." !!

Retour dans la forêt, Daryl a une vision de son frère Merle. Ce dernier se moque de lui parce qu’il s’est acclimaté avec les autres puis il accuse Daryl de l'abandonner. Daryl reçoit un coups de pied de son frère ce qui le réveille et se retrouve alors nez à nez avec une zombie !!!

Daryl la tue puis retire la flèche qu’il avait d’enfoncer dans son abdomen. Ensuite, il remet un collier de d’oreilles de zombies autour de son cou et escalade à nouveau le ravin.

Les hallucinations de Daryl continuent pendant son ascension, Merle se moquant toujours de lui. Mais une fois parvenu au sommet, Merle a disparu. Et Daryl reprend ses esprits.

A la ferme, Maggie met la table pour le dîner. Hershel lui demande "Qu'est-ce qui se passe entre toi et l’asiatique?". Maggie insiste sur le fait qu'elle est trop vieille pour avoir cette conversation avec son père, mais il la met en garde de ne pas s'approcher trop près de quiconque de ce groupe qui ne restera pas ici éternellement.

Pendant ce temps dans le RV, Glenn demande à Dale des conseils sur les femmes. Car entre Lori qui agit étrangement et sa relation ambiguë avec Maggie, Glenn ne sait plus quoi penser.

Sur le toit du RV, Andrea surveille les environs avec le fusil quant soudain quelqu’un sort de la forêt, sanglant et boitant. Andrea pense immédiatement à un zombie et commence à le viser avec son fusil. Mais il s’agit de Daryl qui revient seul sans le cheval. Rick, Shane, T-Dog et Glenn se mettent à courir vers ce prétendu zombie… Ils sont choqués de découvrir qu'il s'agit en fait de Daryl et préviennent immédiatement Andrea qui tire maladroitement… Daryl n’est heureusement pas touché.

Plus tard, Hershel soigne les blessures de Daryl. "C'est un miracle que des gens comme vous ont survécu aussi longtemps» !!

A l'extérieur, Shane implore à nouveau Rick de renoncer aux recherches de Sophia. Rick fait valoir qu'ils ont besoin de continuer à chercher, surtout que Daryl a trouvé la poupée. Shane fait appel à Lori, qui affirme que renoncer à Sophia est le choix le plus facile et que ce n’est pas le leur... (en pensant à son mari et à elle-même).

"Tout ce dont je me préoccupe désormais dans ce monde, c'est toi et Carl," lui dit Shane !!

"Je ferai tout ce qu'il faut pour vous garder tous les deux en sécurité." Mais Lori lui rétorque alors vivement et froidement que désormais elle et son fils ne doivent plus être son problème ou son excuse. Shane semble abasourdi.

A l'extérieur, Dale réconforte Andrea: "Ne soit pas si dur avec toi-même," lui dit-il.

Pendant le repas, Maggie glisse une note à Glenn: "Ce soir, où ?" Glenn lui répond sur papier mais un regard sévère d’Hershel l'empêche de lire la réponse immédiatement.

Carol apporte à Daryl un plateau de nourriture pour le remercier de «faire plus pour ma petite fille aujourd'hui que son propre père ne l’a jamais fait de toute sa vie." Daryl hésite car selon lui, il n'a rien fait de plus que Rick ou Shane n'aurait fait. «Je sais», dit Carol. "Vous êtes tout aussi bon qu'eux."

Après le dîner, Maggie déroule enfin la note de Glenn pour découvrir qu'il envisage de la rencontrer dans la grange. Effrayée, elle se met à courir comme une folle pour le rejoindre… mais il est déjà trop tard.

Glenn monte à la grange par l’échelle externe et découvre horrifié un groupe de zombie prisonnier au rez-de-chaussée. Terrifié, il recule et se heurte à Maggie qui arrive enfin et lui dit calmement : "tu n'étais pas censé voir ça" !!!

EXT. NUIT

(Au début des événements, c'est le chaos sur l'autoroute, bouchée par les gens qui fuient. Parmi eux, Shane qui essaie de régler la radio, Lori, Carl, Sophia, Carol et Ed. Sophia et Carl jouent aux dames tandis qu'un hélicoptère passe au-dessus d'eux.)

SOPHIA : On va bientôt partir ?

CAROL : Je ne sais pas, ma chérie. J'espère bien.

CARL : Maman, j'ai faim !

LORI : Je sais, Carl, on a tous faim.

CAROL : Laissez-moi lui donner un petit quelque chose. Ed est obsédé par tous les trucs de survie, on a assez de rations pour nourrir un régiment.

LORI : Je vous remercie, c'est gentil.

CAROL : Pas de soucis.

(Carol ouvre la portière de la voiture, mais Ed la referme brutalement.)

ED : Pourquoi tu lui as dis pour la bouffe ? On les connait même pas ces gens, nom de Dieu !

CAROL : Le petit meurt de faim ! On peut bien lui donner une boîte !

ED : Tu crois que ça veut dire quoi "approvisionnement opérationnel" ? A ton avis, combien de temps elles vont durer nos réserves, si t'ouvres ta grande gueule à chaque fois qu'on croise quelqu'un ?

CAROL : Je m'excuse. J'ai pas réfléchi.

(Lori a surpris leur conversation. Elle préfère rejoindre Shane.)

LORI : Tu reçois quelque chose ?

SHANE : Y'a que dalle.

LORI : Quelle surprise !

SHANE : Non, je veux dire, y'a plus rien. Le système d'alerte d'urgence n'émet plus et le message enregistré sur le centre de réfugiés... Y'a plus rien du tout. Je vais avancer un peu pour essayer de voir ce qui se passe.

LORI : Je viens avec toi.

(Elle s'arrête un instant auprès de Carol.)

CAROL : Ed a dû oublier d'emporter les rations de survie. J'ai trouvé ça dans mon sac à mains.

LORI : Vous en faites pas. Ca vous embêterait de surveiller Carl une minute ? (Carol hausse les épaules. A Carl.) Shane et moi, on va aller voir devant si on trouve quelqu'un qui sait ce qui se passe.

CARL : Je veux venir avec vous.

(Lori secoue la tête.)

SHANE : Hé ! On n'en a pas pour longtemps, bonhomme. D'accord ?

(Il frotte la tête de Carl, puis il part avec Lori.)

LORI : Pourquoi ils diffusent plus le message sur le centre de réfugiés ?

SHANE : J'en sais rien.

LORI : Tu crois qu'ils renvoient les gens ?

SHANE : Ils peuvent s'attendre à une émeute, si c'est le cas.

(Pendant ce temps, Carl reste avec Sophia et sa famille.)

SOPHIA : Il est sympa, ton père !

CARL : C'est pas mon père. Mon père est mort.

(Des bagarres commencent à éclater.)

LORI : Qu'est-ce qu'on fait ?

SHANE : Viens.

LORI : Qu'est-ce qu'on fait ?

SHANE : On fait ce que Rick aurait voulu qu'on fasse. Vous sortir de là, toi et Carl.

(Soudain un gros bruit gronde dans le ciel, tandis que des avions passent.)

LORI : C'était pas le tonnerre.

SHANE : T'éloignes pas de moi, viens.

(Ils s'approchent plus près afin d'avoir une vue sur Atlanta.)

LORI : Oh mon Dieu.

(Des avions passent sur Atlanta. Des explosions ravagent la ville.)

SHANE : Oh ! Ils bombardent les rues au napalm.

LORI : Shane...

(Shane la prend dans ses bras, tandis que les explosions continuent.)

SHANE : Viens là.

(Lori s'effondre.)


THE WALKING DEAD


INT. JOUR

(Lori se réveille dans sa tente. Elle regarde l'heure sur un petit réveil et soupire.)

EXT. JOUR

(Elle sort et finit de s'habiller. Dale passe par là.)

DALE : Bonjour !

LORI : Bonjour ! (Lori se lève et rejoint Carol qui est en train d'étendre du linge.) J'en reviens pas d'avoir dormi aussi tard.

CAROL : Tu devais en avoir besoin. Tu te sens bien ?

LORI : Hmm. Réveille-moi, la prochaine fois, surtout si c'est le jour de la lessive.

(Lori aide Carol à étendre le linge.)

CAROL : Je peux la faire, t'inquiètes pas. Je voulais te parler d'une idée que j'ai eu.

LORI : Je t'écoute.

CAROL : Ils ont une cuisine immense. Ca me déplairait pas de me remettre aux fourneaux dans une vraie cuisine. Peut-être qu'en mettant tous la main à la pâte, on pourrait faire un dîner pour Hershel et sa famille ce soir. J'essaie de trouver quelque chose à faire pour m'occuper l'esprit.

LORI : Après tout ce qu'ils ont fait pour nous, ce serait la moindre des choses.

CAROL : Ca t'embêterait de lancer l'invitation ? Je crois que ce serait mieux que ça vienne de toi.

LORI : Pourquoi ?

CAROL : T'es la femme de Rick. Ca fait de toi notre Première Dame, d'une certaine manière.

(Dans le même temps, Rick rassemble les troupes pour partir à la recherche de Sophia.)

RICK : Salut, tout le monde ! Allez, on s'y met, on a pas mal de terrain à couvrir. (Lori sourit tandis que le groupe se rassemble autour de Rick, sur le capot de la voiture.) Ok, tout le monde va ratisser une nouvelle zone, aujourd'hui. Si Sophia est allée jusqu'à la ferme que Daryl a trouvé, elle est peut-être plus à l'est que là où on la cherchait.

(Jimmy, l'un des habitants de la ferme, s'approche.)

JIMMY : Je veux vous aider. Je connais le coin presque comme ma poche.

RICK : Hershel est d'accord pour que tu viennes ?

JIMMY : Ouais ! Ouais, euh... Il m'a dit de voir avec vous.

RICK : Bon alors, c'est d'accord. Merci.

SHANE : Daryl a rien trouvé qui prouve que Sophia était là-bas. N'importe qui aurait pu se planquer dans cette ferme et vous le savez.

ANDREA : N'importe qui y compris elle, pas vrai ?

DARYL : Pour dormir dans le placard, il fallait pas être plus grand que ça, en tout cas.

ANDREA : C'est un début de piste.

RICK : On retrouvera peut-être sa trace.

DARYL : Peut-être ça suffit pas. Je vais prendre un cheval et je vais longer cette crête là. J'aurais une vue d'ensemble de la zone. Si elle est dans le coin, je la verrais.

(Pendant que Daryl parle, Dale ramène le sac d'armes.)

T-DOG : Bonne idée, ouais. Peut-être que tu reverras le chupacabra aussi.

RICK : Le chupacabra ?

DALE : On t'a pas raconté ? Le premier soir, au campement, Daryl nous a dit que ce qui était en train de se passer lui rappelait la fois où il a été chassé un écureuil et où il avait vu un chupacabra.

(JImmy rit, ce qui n'est pas du goût de Daryl.)

DARYL : Qu'est-ce qui te fait marrer, tête de noeuds ?

JIMMY : Me dis pas que tu crois au chien-vampire ?

DARYL : Pourquoi ? Toi, tu crois aux morts qui se réveillent ?

(Jimmy saisit un fusil mais Rick l'arrête.)

RICK : Hé, hé ! Tu t'es déjà servi d'une carabine ?

JIMMY : Si je viens avec vous, j'en veux une.

DARYL : C'est ça. Et moi je veux un milkshake à la vanille.

SHANE : T'as qu'à venir t'entraîner demain. Si t'es partant, j'ai mon diplôme d'instructeur.

ANDREA : En attendant, il vient avec nous.

SHANE : Si tu veux jouer les babysitters...

RICK : Bon alors, Andrea et T-Dog, je veux que vous alliez...

(Nous n'entendons pas la fin de la conversation. On voit un plan de la ferme, puis on retrouve Glenn, assit sur le perron, en train de gratter distraitement les cordes d'une guitare. Soudain, Maggie sort de la maison.)

MAGGIE : Chouette guitare.

GLENN : Dale l'a trouvé sur l'autoroute. (Il jette un regard en arrière avant de se retourner vers Maggie.) Tu sais, on a encore onze capotes.

MAGGIE : Ouais, sauf que ces onze capotes, c'est onze minutes de ma vie définitivement perdues.

GLENN : J'ai pas été si mauvais que ça ?

MAGGIE : Ecoute, je suis même pas sûre que tu me plaises.

GLENN : Mais tu te poses la question. Tu devrais.

(Maggie préfère partir.)

(Pendant ce temps, dans les bois, Rick entame les recherches avec Shane.)

RICK : Tu te souviens du nom de la serveuse du Dary Queen, quand on était au lycée ? Ecoute, je te connais suffisamment bien pour savoir qu'il n'y a qu'un seul moyen pour avoir une conversation avec toi, c'est te poser des questions sur les filles que tu t'étais tapé quand on était au lycée. C'est pas que j'en ai envie, mais je suis prêt à le faire s'il faut en passer par là.

SHANE : Marianne, elle s'appelait. Je t'ai déjà raconté ?

RICK : Dans les moindres détails, c'en était même gonflant.

SHANE : Gonflant, mon cul ouais ! A l'époque, tu me suppliais de te les donner, ces détails.

RICK : A l'époque, je voulais tout savoir. Et puis, ça me permettait de vivre par procuration.

SHANE : Y'avait de quoi ! Vu mon-mon palmarès long comme le bras. J'étais un artiste au sommet de sa gloire ! Un prodigue !

RICK : Non, tu veux dire un prodige.

SHANE : Si tu veux. Si c'est comme ça qu'on appelle un-un jeune étalon qui baise une femme de trente piges.

(Ils rient.)

RICK : Quelle femme de trente piges t'as baisé au lycée ? On peut savoir ?

SHANE : Le prof de sport.

RICK : Monsieur Daniels ?

SHANE : Madame Kelly.

RICK : Celle qui entrainait l'équipe féminine de volley ? Elle était pas mariée ?

SHANE : Ah, peut-être.

RICK : Ah ça y est, je sais maintenant pourquoi je te pose jamais de questions sur tes amours de lycée.

SHANE : On peut parler des tiennes, si tu préfères, ça me dérange pas.

RICK : Alors là, si on part là-dessus, la conversation va pas faire long feu. Je crois même qu'elle est déjà terminée.

SHANE : Sans blague ! Y'a eu Holly, non ? Ah ben non, Holly, c'est moi qui me la suis faite. (Ils rient de nouveau.) Mais y'a eu.... Y'a eu Sheila, sur laquelle tu m'as pipeauté.

RICK : Ah non, j'ai pas menti pour Sheila ! C'est juste que je me suis un peu emmêlé les pinceaux sur la terminologie.

SHANE : Hé, normalement, quand on dit qu'on a fait un home run, ça veut dire qu'on a baisé, ça veut dire qu'on a trempé sa nouille.

RICK : Oui, oui, oui, je le sais maintenant.

SHANE : Alors que toi t'étais pas allé plus loin que la deuxième base, mon pote.

RICK ; J'ai appris les règles avec le temps.

SHANE : On devrait pas parler de ça. Cette vie là, elle existe plus, comme tous ces gens. Sheila, Marianne, Madame Kelly. On est comme deux petits vieux. Toutes nos histoires parlent de gens qui sont morts.

RICK : C'est pas une raison pour les oublier.

SHANE : Bien sûr que si. C'est déjà assez dur d'accepter cette merde sans-sans déterrer le passé. Je vais te dire une bonne chose, ta foutue nostalgie, c'est comme une drogue. Ca t'empêche de voir les choses comme elles sont. C'est dangereux quand t'as des vies entre les mains.

RICK : Et tu crois que j'en suis pas conscient ?

SHANE : J'en sais rien. Qu'est-ce qu'on fout là ? T'as demandé à tout le monde de ratisser cette forêt pour retrouver une gamine, alors qu'on sait tous les deux qu'elle est sûrement morte.

RICK : Quoi ? Tu penses qu'on devrait arrêter les recherches ?

SHANE : C'est pas moi qui décide.

RICK : Je te pose la question. Je te pose la question !

SHANE : Survivre, Rick, c'est prendre des décisions difficiles. Sauf que ça, t'en es incapable et au final, on est de moins en moins. J'essaie de sauver des vies, moi, et toi tu perds ton temps à secourir un chat dans un arbre !

RICK : C'est ça que Sophia représente pour toi ? Un chat dans un arbre ?!

SHANE : C'est pas ce que j'ai dis, mon vieux. Déforme pas mes paroles. Combien de fois on a été appelé sur des affaires d'enfants disparus ? Dans ces cas-là, on a quoi ? 72 heures ! Après ça, ce qu'on cherche, c'est un mort ! Et ça c'était avant ! Sans déconner, tu crois sérieusement qu'on des chances de retrouver Sophia en vie ?

RICK : Et toi, t'es certain qu'elle est morte ?

SHANE : Tu veux que je sois honnête avec toi ?

RICK : Ben oui, vas-y, dis-moi ce que tu penses.

SHANE : C'est pas compliqué. On peut pas se permettre de faire du sentiment. Vaut mieux oublier Sophia, plutôt que de mettre nos vies en danger pour la retrouver. (Rick a un mouvement de recul.) Je croyais que tu voulais que je sois honnête ? (Soudain, Shane se met en colère.) On serait presque à Fort Benning si on avait continué à avancer et Carl se serait pas fait tirer dessus ! C'est toi-même qui l'a dit, tant qu'on est ici, on risque nos vies ! Ton propre fils a failli y rester, vieux, Otis s'est fait bouffer par les rôdeurs, alors qu'est-ce qu'on fait encore là ?! Ca sert à rien !

RICK : Non, non, Shane, elle m'a regardé droit dans les yeux, elle m'a fait confiance ! Et moi, j'ai pas été à la hauteur ! Et si je l'avais été, elle se serait pas perdue ! Je crois qu'elle est encore en vie, alors il n'est pas question que je l'abandonne !

(Shane remarque un chiffon accroché sur un arbre.)

SHANE : Un chiffon bleu. C'est Andrea et T-Dog. On dirait qu'on a débordé sur leur zone.

(Shane avance le premier. Peu après, Rick le suit en soupirant.)

(De son côté, Daryl cherche, à cheval, tout en chassant les écureuils qu'il trouve. Soudain, il remarque un objet posé sur les branches d'une vieille souche humide, sur les rives d'un petit lac. Il descend et découvre que c'est une poupée de chiffon.)

DARYL : Sophia ! (Il remonte à cheval. L'animal est légèrement surpris par l'envolée brusque d'oiseaux cachés dans des bosquets.) Wow ! Tout doux, tout doux. Allez. (Il se remet en marche, mais manque de marcher sur un serpent. Lorsque le serpent se faufile, le cheval prend peur, rue et fait tomber Daryl. Tandis que le cheval fuit, Daryl dévale une pente, puis des rochers glissants d'où l'eau s'échappe en cascade et il tombe dans le ruisseau. L'une de ses flèches lui a transpercé le flanc.) Putain de merde ! (Il se relève péniblement et va jusqu'à la rive. Là, il trouve un bâton, jette un oeil sur l'ascension qui l'attend pour rejoindre le chemin emprunté, puis va repêcher son arbalète dans l'étang. Ensuite, il se met à grimper.) Putain !

(La pente est raide et l'ascension pénible.)


(Lori revient au campement avec un seau. Glenn se met à la suivre.)

LORI : Mêle-toi de tes affaires, Glenn.

GLENN : T'es enceinte ?!

LORI : Tu dois le dire à personne, d'accord ?

(Ils voient Shane et Rick revenir. Lori lance un regard suppliant à Glenn.)

GLENN : Tu lui as pas encore dit ?

(Lori retourner à son seau. Glenn préfère s'éloigner. Lori rejoint Rick.)

LORI : Y'a un problème ?

(Rick attend que Shane s'éloigne.)

RICK : Je viens d'avoir une longue discussion avec Shane. D'après lui, on devrait abandonner les recherches.

LORI : Et toi, t'en penses quoi ?

RICK : Et si c'était Carl ? Tu voudrais qu'on continue ?

LORI : Si c'était Carl, oui, je ne supporterai pas de ne pas savoir.

RICK : Shane dit que mes bonnes intentions nous rendent vulnérables. Que je suis incapable de prendre des décisions difficiles pour le bien du groupe.

LORI : Il n'y a pas de décisions faciles.

RICK : Mais peut-être que ma façon de voir les choses n'a plus aucun sens aujourd'hui. Pour lui, c'est simple, c'est une question de survie. Ce qui compte pour lui c'est l'essence, la nourriture, les munitions. Il dit qu'on peut plus se permettre d'être faibles. C'est vrai que c'est simple, si on considère les choses sous cet angle.

(Lori lui prend le visage entre les mains.)

LORI : Hé ! Aucun de nous n'était préparé à vivre cette vie-là. Tu prends les décisions que tu penses être les meilleures avec le peu que tu sais, je ne vois pas ce qu'il y a de faible là-dedans.

(Beth, l'une des filles d'Hershel, vient interrompre la conversation.)

BETH : Monsieur Grimes ? Mon père voudrait vous parler.

(Rick laisse Lori pour suivre Beth.)

(Daryl continue sa longue et pénible ascension. Il s'arrête à mi-chemin pour reprendre son souffle.)

DARYL : Allez ! T'en as fais la moitié, fais pas ta gonzesse, merde ! Allez !

(Il reprend la montée, mais glisse, trébuche et dégringole de nouveau.)

(Rick rejoint Hershel.)

HERSHEL : Un de mes chevaux a disparu. C'est un des vôtres qui l'a pris ?

RICK : J'avais cru comprendre que vous étiez au courant.

HERSHEL : Je ne l'étais pas.

RICK : J'en toucherai deux mots à Daryl.

HERSHEL : Et Jimmy ? Vous l'avez emmené avec vous, aujourd'hui. Vous aviez aussi cru comprendre qu'il avait mon accord ?

RICK : Non, il l'a dit clairement. Je l'ai cru sur parole.

HERSHEL : Jimmy n'a que dix-sept ans. Il n'est pas de ma famille, mais j'en suis responsable. Pour ce genre de choses, il vous faut mon accord.

RICK : Bien, il va peut-être falloir qu'on apprenne à mieux communiquer. Vous suggérez quoi ?

HERSHEL : On va faire simple. Je m'occupe des membres de mon groupe et vous, de ceux du vôtre.

RICK : Bien.

(Rick repart.)


(Daryl est inconscient. Dans son état de rêve, il est visité par Merle.)

MERLE : Pourquoi t'as pas retiré la flèche, pauvre abruti ? T'aurais pu faire un meilleur garrot.

(Daryl sourit en voyant son frère.)

DARYL : Merle...

MERLE : Qu'est-ce que tu fous ici ? Tu piques un petit roupillon ou quoi ?

DARYL : C'est une sale journée, frangin.

MERLE : Tu veux un oreiller, peut-être ? Ou un massage des pieds ?

DARYL : Je t'emmerde.

MERLE : C'est toi qui a des emmerdes, à ce que je vois. Toutes ces années que j'ai passé à essayer de faire de toi un homme et tu vois le résultat ? Non mais, regarde toi ! Par terre, étalé dans la boue comme une vieille capote. Tu vas crever ici, frérot. Et tout ça pour quoi ?

DARYL : La gamine... La gamine a disparu.

MERLE : Tu t'intéresses aux petites filles, maintenant ?

DARYL : Ferme-la.

MERLE : Parce que j'ai bien vu que tu cherchais plus ce bon vieux Merle.

DARYL : J'ai tout fait pour te retrouver, frangin.

MERLE : T'as tout fait ? Mon cul ! Tu m'as laissé tomber, frérot. Tu t'es tiré comme une gonzesse.

DARYL : C'est toi qui t'es tiré. Tout ce que tu avais à faire, c'était attendre qu'on vienne te rechercher. Rick et moi, on est revenus, tu sais ?

MERLE : Tu parles du Rick qui m'a menotté sur ce putain de toit ? C'est bien ça ? Le Rick qui m'a forcé à me couper la main ? On parle bien du même ? T'es sa pute, maintenant ?

DARYL : Je suis la pute de personne.

MERLE : T'es qu'un petit bouffon, voilà ce que t'es. Tu sers de larbin à une bande de petites tarlouzes, de nègres et de démocrates. T'es qu'un pauvre taré, à leurs yeux. Un pauvre taré de raclure de cul-terreux, voilà ce que t'es. Ces enfoirés, ils se foutent de ta gueule quand t'es pas là. Mais ça, tu le sais déjà. Je vais te dire une bonne chose, mon petit gars... Un de ces quatre, ils vont se débarrasser de toi comme si t'étais qu'une merde de chien sous leurs godasses. (Daryl ferme les yeux. Merle le secoue.) Hé ! C'est pas ta famille. T'es pas de leur sang. Putain, si t'avais un peu de couilles, tu retournerais là-bas et tu le fumerais ton pote Rick, pour moi. Ecoute bien ce que je vais te dire, personne n'en aura jamais rien à foutre de toi, à part moi, frérot. Personne, t'entends ? Allez ! Relève-toi maintenant, avant que je te défonce la gueule. Relève-toi ! Allez, bouge !

(Quand Daryl relève la tête, Merle a disparu. A la place, il voit un rôdeur s'acharner sur sa chaussure. Cette vision agit comme un électrochoc et Daryl se débat, finit par tuer le rôdeur avec le bâton. Un autre approche. Daryl retire la flèche de son flanc et l'utilise pour la planter dans la tête du rôdeur. Il refait son garot.)

DARYL : Il avait raison, cet enfoiré.

(Il mange un écureuil et se fait un collier avec les oreilles des rôdeurs. Puis, il remonte. Les cris des oiseaux dans le ciel l'arrête un instant, quand il entend la voix de Merle, qui le regarde de là-haut.)

MERLE : Tu vas pas finir bécqueté par ces charognards ? Qu'est-ce qui va pas, Darylina ? T'as déjà tout donné ? Balance ton sac à mains et grimpe !

DARYL : Je préférais quand tu avais disparu.

MERLE : Ca va, le prend pas mal ! Je suis de ton côté.

DARYL : Ah ouais ? Depuis quand ?

MERLE : Depuis le jour où tu es venu au monde, petit morveux. Fallait bien que quelqu'un s'occupe du pauvre avorton que t'étais !

DARYL : Tu t'es jamais occupé de moi. T'as une grande gueule, mais t'as jamais été là. T'es même pas là en ce moment. Y'a des trucs qui changent jamais.

MERLE : Je vais te dire la vérité. Je suis aussi réel que ton chupacabra.

DARYL : Je sais ce que j'ai vu.

MERLE : Je suis sûr que les champignons que t'avais bouffé n'y étaient pour rien.

DARYL : Tu vas fermer ta gueule, à la fin ?

MERLE : Ou sinon quoi ? Dis moi ? Tu vas grimper jusqu'ici et me forcer à la fermer ? Eh ben viens, je t'attends ! Viens, si t'es pas une couille molle ! Enlève-moi ces putains de talons aiguilles et grimpe, mon gars ! Allez ! Tu sais quoi ? A ta place, j'arrêterais de me faire chier pour rien, frérot. Parce que de toutes façons, t'arriveras jamais jusqu'en haut. Allez ! Fais un effort, petit frère ! Choppe la main de ton pote Rick !

(Dans un élan de rage, Daryl parvient jusqu'en haut. Lorsqu'il se relève, Merle a disparu.)

DARYL : Ouais, barre-toi, tu fais bien !


INT. JOUR

(Herhsel entre dans sa maison pour découvrir Patricia et les femmes du groupe de Rick qui s'activent dans la cuisine. Il croise Maggie qui installe des couverts sur la table.)

HERSHEL : Qu'est-ce qui se passe ?

MAGGIE : Lori et Carol font un dîner pour tout le monde, ce soir.

HERSHEL : Eh bien, j'aurais aimé être prévenu.

MAGGIE : Elles tenaient à nous remercier de les avoir aidés. Je pensais pas que ce serait un problème.

HERSHEL : Faut être ferme avec ces gens. Ils doivent comprendre qu'ils ne sont pas chez eux. Ils prennent un peu trop leur aise.

MAGGIE : C'est juste un dîner.

HERSHEL : Qu'est-ce qu'il y a entre toi et le jeune asiatique ?

MAGGIE : Glenn ? On est amis.

HERSHEL : Je n'aime pas trop ça. Je perds déjà assez de temps à courir après Beth et Jimmy.

MAGGIE : T'as pas besoin de me courir après. J'ai plus seize ans.

HERSHEL : Je sais que tu n'as plus seize ans. C'est pour ça que je compte sur toi pour te comporter en adulte. Tu sais ce que je pense de tout ça, alors ne rends pas les choses plus compliquées qu'elles ne le sont déjà.

MAGGIE : J'ai passé l'âge d'avoir ce genre de discussions avec toi.

HERSHEL : Tu as tort de t'attacher à eux. Ils ne resteront pas chez nous indéfiniment.


EXT. JOUR

(Dale remarque qu'Andrea fait le guet sur le toit du camping-car, un fusil dans les mains.)

DALE : Tu te prends pour Calamity Jane, maintenant ?

ANDREA : J'en ai marre de faire la lessive, Dale. Je veux surveiller le campement, moi aussi. Ca te pose un problème ?

(Dale préfère ignorer la remarque et monte dans le camping-car avec son seau.)


INT. JOUR

(A l'intérieur, il trouve Glenn.)

GLENN : Désolé. Je suis venu te rendre ce livre.

DALE : Oh, non, c'est moi qui suis désolé. Si j'avais su que c'était la fin du monde, j'aurais emporté de meilleurs livres.

(Glenn hésite, puis se lance.)

GLENN : Euh, Dale ? Tu crois qu'Andrea a ses règles ? (Dale lui fait signe d'y aller doucement.) Je te demande ça parce que, j'ai l'impression qu'en ce moment, les femmes sont toutes vachement bizarres ! Et en fait, j'ai lu quelque part que quand les femmes passent du temps les unes avec les autres, leurs cycles finissent par s'aligner et au moment des règles, elles pètent toutes un câble en même temps parce qu'elles ont les hormones en vrac. Et là-

(Dale l'interrompt d'un geste de la main.)

DALE : Je vais te donner un conseil. Garde cette théorie pour toi, ça vaut mieux.

GLENN : Ouais.

DALE : Qui tu trouves bizarre en dehors d'Andrea ? Hein ?

GLENN : Maggie.

DALE : Ah ! Maggie !

GLENN : Au début, elle me parlait comme à un chien. Ensuite, elle a voulu couché avec moi. Et mainteant, elle me parle à nouveau comme à un chien. Et je te parle même pas de ce qu'il se passe avec Lori.

DALE : Pourquoi ? Qu'est-ce qui se passe avec Lori ?

(Glenn se rend compte qu'il en a trop dit.)

GLENN : Rien. Je-j'en sais rien.

DALE : Attends, j'ai pas tout suivi. Dis, comment tu sais que Maggie voulait coucher avec toi ? (Glenn ne dit rien mais son visage parle pour lui.) Oh, nom d'un chien ! T'as pas fait ça ?! (Glenn sourit.) Est-ce que t'as pensé une seconde à la façon dont son père allait prendre la chose ?

GLENN : Elle a 22 ans !

DALE : Et Hershel est notre hôte !

GLENN : Il est pas au courant.

DALE : Vaudrait mieux qu'il l'apprenne jamais. Bon sang, qu'est-ce qui t'es passé par la tête ?

GLENN : Je me suis dit que... je serais peut-être mort demain. (Il se lève.) Merci pour le bouquin. T'as raison, il est à chier.

(Dale tente de l'arrêter mais ne trouve pas les mots pour s'excuser.)


EXT. JOUR

(Glenn sort du camping-car la tête basse. Andrea le regarde passer, puis son regard se tourne vers les plaines et là, elle aperçoit une forme sortir des bois. Elle se lève, en alerte.)

ANDREA : Un rôdeur ! un rôdeur !

(Rick arrive.)

RICK : Y'en a qu'un ?

(Andrea regarde avec les jumelles. Le soleil l'empêche de voir le visage de l'homme qui sort des bois et qui n'est autre que Daryl, mal en point, mais bien vivant.)

ANDREA : Je peux l'avoir d'ici.

RICK : Non ! Non, Andrea ! Baisse ce fusil !

(T-Dog et Shane arrivent avec des armes blanches.)

SHANE : Tu ferais mieux de nous laisser nous en charger.

RICK : Shane, non, attends ! Hershel a dit qu'il s'occupait des rôdeurs.

SHANE : C'est bon, mon vieux, on va lui régler son compte.

RICK : Nom de Dieu !

(Rick coure chercher son arme, puis suit Shane et T-Dog. Andrea décide de ne pas écouter les ordres et met son fusil en joug.)

DALE : Andrea, non, fais pas ça !

ANDREA : Oh, lâche-moi, Dale !

(Lorsque Rick, Shane, T-Dog et Glenn arrivent près de Daryl, ils se rendent compte de leur erreur.)

GLENN : C'est Daryl ?!

DARYL : C'est la troisième fois que tu pointes un flingue sur moi. Tu vas te décider à tirer, ou quoi ?!

(Rick lâche son arme. Tout le monde est soulagé. Mais quand la tension retombe, un coup de feu retentit et Daryl est touché. C'est Andrea.)

RICK : Non ! Non ! Non !

(Andrea sourit, puis ce sourire s'efface quand elle entend Rick crier.)

(Tous le groupe sort de la maison en courant.)

LORI : Rick ! Rick !

HERHSEL : Quelqu'un peut me dire ce qu'il se passe, ici ?

(Rick et Shane vérifient la blessure de Daryl. Heureusement, la balle n'a fait que frôler sa tête. Mais il est assommé par le choc. Rick et Shane l'aident à se relever et le soutiennent sur leurs épaules.)

DARYL : Je déconnais !

(Dale et Andrea arrivent en courant dans leur direction.)

ANDREA : Oh mon Dieu ! Oh mon Dieu ! Il est mort ?

RICK : Il a perdu connaissance. T'as fais que le frôler. (Glenn pointe le collier de Daryl. Rick l'enlève avant d'arriver près d'Hershel.) On garde ça pour nous.

T-DOG : Les gars ! (Il montre la poupée.) C'est pas à Sophia ?


INT. JOUR

(Tandis qu'Hershel le soigne, Daryl fait le point sur ses recherches avec Rick.)

DARYL : Je l'ai trouvé là-bas, au bord de la rivière. Elle a dû la laisser tomber en voulant traverser.

RICK : Ca réduit de moitié la zone de recherches.

DARYL : C'est pas la peine de me remercier.

RICK : (à Hershel) Alors ? Qu'est-ce que ça dit ?

HERSHEL : Jamais je n'aurais cru qu'on serait aussi vite à cours d'antibiotiques. Vous avez une idée de ce qui est arrivé à mon cheval ?

DARYL : Celui qui a failli me tuer ? Ben j'espère pour lui qu'il a quitté le pays.

HERSHEL : On l'a baptisé Nelly. Nelly, la nerveuse. Je vous aurais dis qu'elle était revêche, si vous aviez pris la peine de demander. (A Rick.) C'est un miracle que vous ayez réussi à survivre aussi longtemps.

(Shane et Rick sortent de la chambre. Lori les attend dans le couloir.)

RICK : (à Lori) Il va s'en sortir.

SHANE : Je suis désolé, mais là, je suis d'accord avec Hershel. C'est une connerie de continuer, surtout après ça.

RICK : Quoi ? Tu veux abandonner maintenant ? Daryl a risqué sa vie pour rapporter la seule preuve qu'on ai trouvé jusqu'à maintenant !

SHANE : C'est une façon de voir les choses. Moi, je crois qu'aujourd'hui, Daryl a failli crever pour une poupée.

RICK : Ouais, je sais ce que tu penses.

(Rick s'en va.)

SHANE : Je dis pas ça pour le faire chier. Je suis réaliste, c'est tout. (Lori hoche la tête.) Il va bien falloir qu'il prenne une décision difficile. Tu sais que j'ai raison.

LORI : Je suis peut-être pas toujours d'accord avec les choix qu'il fait, mais je les respecte. Je sais ce que tu ferais et ce que je ferais. Et je vois pas ce qui est difficile. Non, il n'y a rien de plus facile que d'arrêter les frais et de laisser les autres dans la merde. Tu passes ton temps à dire que tu prendrais les décisions difficiles, mais en fait-

SHANE : Les seules personnes qui comptent pour moi, c'est toi et Carl. Alors, excuse-moi si je te donne l'impression d'en avoir rien à foutre des autres, mais en attendant, je serais prêt à faire ce qu'il faut pour que vous soyez en sécurité.

LORI : Tu serais prêt à abandonner une enfant ? Vraiment ? T'as plus à t'inquiéter pour mon fils ou pour moi. Te sers pas de nous comme excuse.


EXT. JOUR

(Andrea est assise sur les marches, à penser à l'accident qu'elle a causé. Dale vient la rejoindre.)

ANDREA : Alors, comment il va ?

DALE : Il s'en remettra. Mais toi, ça va ?

ANDREA : J'ai tiré sur Daryl.

DALE : Ne sois pas si sévère avec toi-même. On a tous voulu tirer sur Daryl.

(Cette réflexion fait sourire Andrea.)

(Le soleil se couche sur la ferme.)


INT. NUIT

(Assise près de Carl, Lori pleure.)

LORI : Mon trésor, qu'est-ce que je fais ?

(Carol frappe à la porte. Lori s'essuie les yeux en hâte.)

CAROL : Le dîner est prêt. Tu viens ? (Lori acquiesce. Carol se rend compte qu'elle pleurait.) Tu veux quelque chose ?

(Lori secoue la tête.)

LORI : J'arrive tout de suite.

(Une fois Carol sortie, elle se remet à pleurer.)

(Le dîner se passe dans le silence le plus complet. Glenn finit par le briser.)

GLENN : Est-ce que quelqu'un sait jouer de la guitare ? Dale en a trouvé une sympa. Y'a personne qui sait en jouer ?

PATRICIA : Otis savait.

HERSHEL : Ouais. Et il était même très doué.

(Le silence s'installe de nouveau. Discrètement, Maggie fait passer un papier à Glenn pour lui proposer un rendez-vous le soir-même, à l'endroit qu'il veut. Il écrit sa réponse. Attiré par le bruit, Hershel se retourne. Maggie surprend son regard. Glenn fait de son mieux pour cacher le papier.)

(Carol vient apporter à manger  et à boire à Daryl.)

CAROL : Comment tu te sens ?

DARYL : Aussi bien que j'en ai l'air.

CAROL : Je t'ai apporté à manger. Tu dois mourir de faim.

(Carol se penche sur lui pour lui déposer un baiser sur le front. Daryl a un petit mouvement de recul.)

DARYL : Fais gaffe, j'ai des points de suture.

CAROL : Il faut que je te dise quelque chose. Tu as plus fait pour ma fille aujourd'hui, que son père n'en a jamais fait de toute sa vie.

DARYL : J'ai rien fais de plus que ce que Rick et Shane auraient fait.

CAROL : Je sais. Tu es tout aussi généreux qu'eux. T'as rien à leur envier.

(Elle quitte la chambre.)

(Dans la cuisine. Tandis que Beth finit de ranger la vaisselle, Maggie découvre la réponse de Glenn. Lorsqu'elle se rend compte qu'il l'attend dans la grange, son sourire s'efface.)


EXT. NUIT

(Glenn se rend à la grange. Lorsqu'il se rend compte que la porte principale est cadenassée, il décide de passer par en haut. Maggie se précipite hors de la maison pour le rejoindre, afin de le rattraper.)


INT. NUIT

(Glenn pénètre dans la grange. Il est saisi par l'odeur nauséabonde qui y règne. Lorsqu'il éclaire le rez-de-chaussée, il se rend compte avec horreur que la grange est pleine de rôdeurs, qui tendent des mains affamées vers lui. Il se retourne pour sortir et tombe sur Maggie.)

MAGGIE : T'étais pas censé voir ça.


EXT.NUIT

(Les portes de la grange s'agitent sous la pression des rôdeurs.)


Fin de l'épisode.

Kikavu ?

Au total, 145 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stephane25 
30.04.2019 vers 14h

magrenat 
10.04.2019 vers 18h

wolfgirl88 
17.02.2019 vers 12h

Terilynn 
06.01.2019 vers 17h

Licocraft 
29.12.2018 vers 10h

laurora34 
22.11.2018 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Le quartier Peaky Blinders est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | Peaky Blinders

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne AMC

The Walking Dead, S10E01 (inédit)
Dimanche 6 octobre à 21:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S05E09 (inédit)
Dimanche 11 août à 21:00
1.40m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S05E08 (inédit)
Dimanche 21 juillet à 21:00
1.60m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S05E07 (inédit)
Dimanche 14 juillet à 21:00
1.39m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S05E06 (inédit)
Dimanche 7 juillet à 21:00
1.49m / 0.4% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S05E05 (inédit)
Dimanche 30 juin à 21:00
1.71m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne AMC

Fear The Walking Dead, S05E04 (inédit)
Dimanche 23 juin à 21:00
1.66m / 0.5% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
[FTWD] Le retour, c'est ce soir !

[FTWD] Le retour, c'est ce soir !
Morgan et son groupe sont de retour ce soir après quelques semaines de pause ! Intitulé, Channel...

Danai Gurira - Elle sera dans retour dans Black Panter 2

Danai Gurira - Elle sera dans retour dans Black Panter 2
Bien qu'aucune information ne soit disponible sur le prochain Black Panter, on sait déjà que Danai...

[TWD] Danai Gurira parle du départ de Michonne

[TWD] Danai Gurira parle du départ de Michonne
Après le Comic-Con de San Diego, Danai Gurira a parlé un peu de son arrêt de la série. Elle se...

Calendrier - août 2019

Calendrier - août 2019
Le calendrier du mois d'août devrait vous mette de bonne humeur ! Danai Gurira, Jeffrey Dean Morgan...

[TWD] La saison 10 ne sera pas la dernière

[TWD] La saison 10 ne sera pas la dernière
Alors qu'il y a eu pas mal de rumeurs concernant la saison 10 et qu'elle serait sûrement la dernière...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Avant-hier à 07:33

direction le quartier New Amsterdam. Merci !

choup37, Avant-hier à 14:25

Et du coup nouveau sondage sur Doctor Who

ophjus, Avant-hier à 16:41

Demain, le quartier The Bold Type aura 1 mois, n'hésitez pas à participer à ses aniamtions !

choup37, Avant-hier à 17:38

Plus que 3 votes pour valider la bannière de samantha who, clic clic clic!

ophjus, Hier à 13:09

Le quartier The Bold Type a un mois, n'hésitez pas à venir voir comme il a bien grandi !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site